Magazine Séries

Dirty sexy money - saison 1 - episode 2 - les lions

Publié le 27 octobre 2008 par Ryan
Dirty sexy money - saison 1 - episode 2 - les lions
* * * * * * * * * *

On prend les même et on recommence, pourrait-on dire avec ce second épisode de Dirty Sexy Money. C'est un peu la même grille de lecture, ceux qui ont aimés le pilote aimeront à nouveau et vice versa. Pour ma part, je continue de trouver la série sympathique, elle garde son enorme potentiel même si l'on est toujours dans la mise en place. Comme tous les dramas, ou presque, il faut un petit temps d'adaptation histoire de mieux cerner les personnages et de lancer les véritables intrigues. Dirty Sexy Money devrait sans doute exploser après quatre ou cinq épisodes, surtout qu'avec une saison raccourcie, il n'y a pas de temps à perdre. Comme cela était aperçue dans le pilote, la famille Darling au complet est complétement dingue, et Nick va surement s'en mordre les doigts à la longue, si ce n'est pas déja le cas. Il dit continuer ce travail pour démasquer le meurtrier de son père, mais il est certain qu'à un moment donné, les choses vont allés trop loin. D'ailleurs, le grand mystère de la série s'installe bien et l'on se pose, tout comme Nick, déja de nombreuses questions. Il parait maintenant évident que c'est l'un des Darling qui a tué Dutch. Mais qui ? Le mystère reste entier, et pour l'instant tout est très bien géré, le dosage est bon, on se pose des questions même si la série n'en fait pas des tonnes dans le mystère. Evidemment, on soupçonne Tripp car c'est finalement le coupable idéal. Dutch était son meilleur ami, mais il l'a poignardé dans le dos en ayant une liaison avec Laetitia pendant trente ans. Pourtant, d'après cette dernière Tripp n'était pas au courant de cette liaison, ou du moins il n'a jamais demandé d'explications à sa femme. Pour le moment, Nick ne se pose pas de questions sur Laetitia, mais c'est aussi une possibilité à ne pas exclure à mon avis. Le vol du journal intime était également amusante, même si au final, Nick n'apprend pas grand chose, il se retrouve juste à acheter le silence de la gouvernante. Juste un retour des choses puisque d'après elle, son père avait fait la même chose à de très nombreuses reprises. On s'attache finalement assez vite au couple Darling, ils semblent s'aimer sincérement et il leur faut de la patience infinie pour supporter les frasques de leurs enfants, mais au fond, ils ont toujours évités de trop se parler des choses importantes. Tripp a toujours su pour la liaison de sa femme, mais n'en a jamais rien dit, et au fond il a du beaucoup en souffrir. Maintenant, c'est certain puisque le code ouvrant la valise de Dutch est la date de naissance de Laetitia. Dans cette mystèrieuse valise, il y découvre la photo d'un homme qui jouera sans doute un role important dans ce mystère. Pour l'instant, Tripp est disculpé, mais on n'est probablement pas au bout de nos surprises le concernant.


Tout l'épisode tourne autour d'une grande séance photo que doit organiser Nick, ou tout du moins s'assurer que tout le monde sera bel et bien là. Une tâche facile dit-il. On voit qu'il ne connait pas encore très bien les Darling. La séance photo se déroulera avec des véritables lions, une belle métaphore pour les représenter, même si des requins aurait été encore plus adéquats. Nick va vraiment s'en voir pour tous les réunir, mais finalement la seule qui manque à l'appel est Juliet, car la petite princesse a bien décidé de prendre son indépendance et de ne plus faire partie de cette famille de dingue. Tant pis, on engage une doublure pour la remplacer. La scène où Jeremy croit parler à sa soeur jumelle est à mourir de rire. Mais les autres ne sont pas en reste, à commencer par Karen. Laetitia ne veut pas que Freddy, son futur mari soit sur la photo, ce qui parait assez compréhensible. D'après ce que l'on en sait, cela doit être son quatrième mari, donc forcément cela ne fait pas très bien. Le problème est qu'elle n'a pas le coeur à le lui dire, pas de soucis, Nick s'en chargera. Incroyable mais vrai, il est plus qu'un avovat, il joue les hommes à tout faire pour la famille. Le face à face avec Freddy est assez amusant car celui-ci croit toujours qu'ils sont rivaux. Il n'a peut-être pas tord, mais pour l'instant je n'ai pas trop envie de voir Nick et Karen ensemble, cela ne serait pas très original, surtout que Nick a l'air d'être heureux avec sa femme, même si leur couple est un peu plat. Deuxième problème, Brian. Il se retrouve seul avec son fils illégitime, et il ne sait pas quoi en faire. Facile, il le refile à Nick, c'est tellement plus simple. On sent que même si le personnage est odieux et sans coeur, il est beaucoup plus perturbé qu'il ne le montre. Il ose même ordonner à Nick de trouver une solution pour ce gamin, alors qu'étant le père, ce serait plutôt à lui de s'en occuper. Problème, la mère de l'enfant est partie au Brésil et cette fois, Brian n'a plus le choix, il va devoir assumer les conséquences de ses actes, et cela devrait être interessant à suivre.


Du côté des jumeaux Darling, c'est un joli délire, à commencer par la princesse Juliet. Après sa tentative de suicide, elle veut prendre son indépendance et ne souhaite plus rien faire avec sa famille, d'où son refus de participer à la séance photo. Tout du moins c'est ce qu'elle dit, car papa est toujours derrière pour payer les factures de sa chambre d'hotel. Mais justement, Juliet est furax car elle n'a pas pu obtenir la plus grande suite de l'hotel, mais alors qui l'a ? Et bien, la plus grande ennemie de Juliet, Nathalie Kimpton. Elles étaient les meilleures amies du monde jusqu'à qu'elles se brouillent pour une histoire complétement idiote de parfum, et depuis c'est la grande guerre. Et ce n'est pas à Jeremy qu'il faut en parler car il couche secrétement avec l'ennemie, tout en priant pour que sa soeur ne l'apprenne pas. Bien entendu, on se doute que cela arrivera très vite et que la réaction de Juliet sera à mourir de rire, à l'image de ce personnage totalement puéril. Mais finalement, je comprend que Jeremy puisse céder à la tentation puisque la fameuse Nathalie est super sexy, difficile de lui resister. On comprend d'ailleurs qu'ils ont déja vécus quelque chose par le passé. Bref, on s'amuse avant tout avec les jumeaux Darling particulièrement excessifs et c'est l'essentiel. Plus en retrait pour le moment, Patrick se pose beaucoup de question quand à son avenir dans la politique. Son père voudrait qu'il devienne sénateur en mettant toutes les chances de son côté, tandis que sa mère souhaiterait qu'il recule. Lui est entre les deux et ne sait plus vraiment quoi faire. Son histoire avec un transexuelle n'arrange pas vraiment les choses car une fois élu, cela pourrait très certainement remonter à la surface. On sait très bien comment ça marche. D'ailleurs, Tripp a l'air au courant de cela, il n'est finalement pas naif du tout et sait tout, ou presque, des frasques de ses enfants terribles.


Bilan : Un second épisode dans la même veine que le pilote. On met avant tout en place les personnages et les intrigues. Le tout est sympathique et plein de potentiel, il faudra juste voir le tout décoller réellement. Mais je suis confiant, la série a tout pour devenir un très efficace soap.


Bonus : La bande annonce du prochain épisode.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ryan 13 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine