Magazine Séries

Ugly betty - saison 1 - episode 16 - amies, amies

Publié le 27 octobre 2008 par Ryan

Ugly betty - saison 1 - episode 16 - amies, amies
* * * * * * * * * *
Jamais à court de délires Ugly Betty, la série est de plus en plus folle dingue, accumulant les intrigues les plus soapesques. Ce serait immonde dans n'importe quel soap, mais tourné au second degré comme ici, alors c'est un réel plaisir. Tout d'abord la série acceuille un guest star de premier choix en la personne de Lucy Liu toujours aussi formidable, et ironiquement toujours dans un rôle d'avocate, elle est poursuivie la pauvre. Cela n'empêche en rien l'intrigue d'être bien délirante. Grace doit défendre Bradford toujours en prison pour le meurtre de Fey Summers, mais malheureusement, elle connait déja Daniel puisque celui-ci lui a posé un lapin il y a des années. Mais comme on dit, certaines blessures ne guérissent jamais, et cette folle dingue va même jusqu'à la faire appeler toutes les femmes à qui il a posé un lapin pour qu'il s'excuse. Et seulement après cela, elle pourra défendre son père. Heureusement, Daniel est malin et il appelle un de ces potes pour lui faire croire à la supercherie. Le pire est que cela marche et que Grace tombe sous le charme du Daniel sincère et elle couche avec lui sauvagemment sur le bureau. Bref, on en fait des tonnes dans les délires, et l'on s'amuse avant tout, rien de plus. Dans le même temps, Daniel se pose beaucoup de questions sur les récentes révélations de sa mère. Comme prévu, Betty n'a pas pu tenir sa langue plus d'une soirée et Daniel est maintenant au courant. Surtout que dans les détails cités par Grace, tout coincide et donc mis à part une grosse révélation de dernière minute, c'est bien Claire Meade qui a tué Fey Summers. C'est finalement très intelligent de faire exploser le mystère maintenant là où c'est souvent très artificiel de le faire durer toute une saison pour pas grand chose. Et non, je ne vise personne promis. Maintenant, on peut se demander comme va évoluer la situation, puisque la situation est déja très compliquée pour Daniel. Il fait tout pour faire sortir son père de prison, mais le vrai coupable est en réalité sa mère. Bref, tout est compliqué pour lui. Finalement, Claire prend les choses en main et décide de se livrer à la police, reste seulement à savoir si elle pourra aller jusqu'au bout. J'espère aussi que si elle fini en prison, cela ne signifie pas la fin du personnage, car j'aime beaucoup Claire Meade.
Henry a annoncé dans l'épisode précédent qu'il avait une petite amie, et comme par miracle, celle-ci débarque déja. C'est convenu et attendu, mais là encore, on nage dans les délires et on s'amuse beaucoup. Charlie, la copine en question, rencontre Betty à la cafet, et dès qu'elle apparait, on se doute qu'elle est la copine d'Henry, ça ne manque pas et cerise sur le gateau, elle devient copine avec Betty. Là aussi c'est très soap, mais la série s'amuse toujours avec cela, et on se retrouve avec les deux jeunes filles en plein New-York. Charlie ne connait pas New-York et est même très effrayée par cette grande ville. L'occasion était trop belle pour que Betty arrête d'être la gentille fille et devienne carrément méchante avec sa nouvelle rivale. Une façon de parler, car même en lachant Charlie dans la foule, Betty regrette son geste dans la seconde d'après. Mais tout ce passage avec la bitchy Amanda en hallucination était très amusant. Mais après cela, rien ne change vraiment, on reste au statut quo. Charlie en ressort plus forte et a pris conscience qu'elle voulait vivre avec Henry, peu importe où. Quand à Henry et Betty, ça crève les yeux qu'ils sont faits l'un pour l'autre, et ils le savent, le choix d'Henry sera sans dotue l'un des enjeux de la fin de saison. Ce n'est pas forcément très original comme intrigue, mais cela fonctionne parfaitement.
Depuis son retour en ville, Alexis tente de revenir à sa vie d'avant, mais ce n'est pas évident. Comme elle le dit, tous ses amis pleurait à son enterrement, mais maintenant qu'elle est revenue transformée, plus personne ne veut la voir. C'est la dure réalité de la vie. Seule Wilhelmina reste fidèle au poste. Bien sur, elle n'est pas totalement sincère et n'hésite pas à la manipuler quand il le faut. Elle sait qu'elle est sur un siège ejectable maintenant qu'Alexis et Daniel se sont réconciliés, donc mieux vaut mettre les bonnes personnes dans sa poche. La soirée entre filles d'Alexis et Willy est très amusante, mais aussi émouvante pour Alexis qui découvre qu'elle est sujette à toutes les méchancetés en tant que transexuelle. Pour l'occasion, Jerry O'Connell joue lui aussi les guest en mec imbuvable qui drague Alexis dans le seul but de gagner un pari avec ses potes. Même si elle garde toujours son côté garce, Wihelmina n'hésite pas à défendre l'honneur de son amie et toutes ses scènes sont formidables avec toujours le regard noir de Vanessa Wiliams. Un exemple, quand elle lance un panier en robe de soirée où quand elle fout un coup de poing au mec bourré. Malheureusement, la soirée finira mal pour Willy qui prend un grand coup au moral. Au lieu de la remercier, Alexis lui annonce très naivement qu'elle s'est réconciliée avec son frère et que du coup, tout leur plan tombe à l'eau. Voilà la chose qui ne fallait pas dire, car vu comme Willy est enervée en sortant de la voiture, les choses vont certainement très vite bougés. Il ne faut pas oublier qu'elle a le bras long, et quand elle veut se venger, souvent c'est très vite fait. L'intrigue de Christina en est l'exemple parfait.
La carrière de Christina commence peu à peu à décoller depuis le fameux défilé, et maintenant Sarah Jessica Parker l'embauche pour lui faire une robe qu'elle portera aux oscars. L'intrigue est assez amusante, notamment avec Marc toujours là pour amuser la gallerie, dommage que l'actrice, héroine de Sex & the city ne soit pas vraiment présente à l'écran, car en tant qu'icone de la mode, elle aurait tout à fait sa place dans la série en guest star. Peut-être une idée pour plus tard. L'intrigue sert surtout à montrer que Wilhelmina peut-être sans coeur quand elle le veut. Christina hésite à se rallier à sa cause dans son plan de destruction des Meade, et finalement elle le paye le pris fort puisque d'un coup d'un seul, Sarah Jessica Parker annule sa commande. Sans doute pas un hasard, et comme le dit Marc, Willy peut-être très rapide quand elle veut. Maintenant, cela m'étonnerai que Christina est vraiment le choix si elle veut avancer dans sa carrière et la voir malgré elle embarquée dans les plans diaboliques de Willy, cela pourrait être très drôle. Concernant Justin, on continue de rapprocher Santos de sa famille et celui-ci semble peu à peu à comprendre son fils et à l'accepter tel qu'il est. Il préférerai sans doute l'emmener voir des matchs de basket, mais le truc de Justin, ce sont les comédies musicales et il commence à accepter cela. On ne peut pas changer son fils, il est comme il est. La petite impro de Justin dans le métro (et oui encore) est à mourir de rire avec tout le monde qui applaudit sa prestation. Par contre, on a un peu oublié Ignacio et sa romance avec la folle dingue, un peu dommage, mais je suis sur qu'on y reviendra bien vite.
Bilan : Encore beaucoup de délires, la série se lâche vraiment dans cette deuxième partie de saison où l'on s'amuse de bout en bout. Les intrigues évoluent aussi pas mal, tandis que la série bénéficie de deux excellents guest stars, donc Lucy Liu toujours aussi parfaite.
Bonus : La bande annonce du prochain épisode.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ryan 13 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine