Magazine Séries

Ugly betty - saison 1 - episode 15 - entre frere et soeur

Publié le 27 octobre 2008 par Ryan

Ugly betty - saison 1 - episode 15 - entre frere et soeur
* * * * * * * * * *
Et non, je n'ai pas oublié les détraqués de Mode, j'avais juste mis la série en stand by. J'ai fini la saison 1 depuis plusieurs mois, mais à cause des exams je n'avais pas eu le temps d'en finir les reviews, je profite donc de quelques jours de vacances pour remédier à cela. Le temps de me relonger doucement dans cette première saison et le tour est joué. Les derniers épisodes étaient particulièrement délirants et jouissifs, et celui-ci l'est tout autant. La série avait débuté doucement avant de tomber complétement dans une spirale délirante. Après avoir baissé le masque en ce qui concerne le retour d'Alex, ou plutôt d'Alexis, on fait le constat des dégats. Plus rien ne va dans la famille Meade, Daniel refuse de parler à son frère devenu sa soeur, Bradford est en prison. Finalement, seule Claire est tout contente d'avoir retrouver son enfant et la couvre de cadeaux en lui offrant des robes toutes plus belles les unes que les autres. Wilhelmina est également toute contente car elle va enfin pouvoir prendre le contrôle de Mode. Comme prévu, elle expulse tous les parasites avec l'aide de Marc, malheureusement son grand bonheur va être de très courte durée. Puisque Daniel et Alexis sont doucement en train de se réconcilier, c'est même presque chose faite à la fin de l'épisode. J'adore les coups de folies de Willy qui y va à fond dans le registre dramatique comme le fait remarquer Alexis. Finalement, même si elle n'est plus à Mode, elle veille toujours sur tout le monde. Le coup de la caméra caché dans la plante est totalement improbable, mais tellement délirant. Son duo avec Marc fonctionne toujours à merveille, j'ai aussi bien aimé les petites scènes avec sa gouvernante qui travaille chez elle depuis treize ans mais qu'elle n'avait encore jamais vu. Un vrai festival comme toujours avec ce personnage haut en couleurs.
Les Meade sont au coeur de la tornade causée par la retour fracassant du fils prodigue devenu femme récemment. Si Bradford est toujours en prison pour le meurtre de Fey Summers, Claire ne se laisse pas abattre et fait tout son possible pour rabibocher ses deux enfants qui se battent comme des enfants. On explore pour le première fois le duo improbable Claire Meade / Betty Suarez et c'est finalement très réussi, surtout que Judith Leight est toujours aussi géniale dans ce rôle à mille lieux d'Angela de Madame est Servie. Au fond tout ce qu'elle veut, c'est réconcilier ses enfants, et même s'il faut y aller par la menace, notamment dans une scène à la fête forraine complétement délirante. Et si elle y arrive, cela remet beaucoup de choses en question, car au fond on a toujours vu Alexis comme une garce à la botte de Willy et n'ayant pour seul but que de prendre le contrôle de Mode. Or, le personnage ne se limite pas à cela, on voit qu'elle a souffert et que le plus important reste finalement sa famille, y compris son frère. Betty n'a par contre plus vraiment de vie, elle ne voit son petit ami qu'entre deux portes, trop occupé à s'occuper de la mère de son patron. Les scènes au spa sont d'ailleurs très amusantes, et de ce côté là, les choses se relancent drôlement puisque Claire avoue presque simplement que Bradford est innocent puisque c'est elle qui a tué Fey Summers. Une révélation fracassante, mais finalement très logique quand on analyse bien la situation. Bradford avait une liaison avec Fey, logique que Claire ai voulu sa vengeance, surtout dans une famille aussi toquée. Mais en avouant tout à Betty, cela ne mettera sans doute pas très longtemps à revenir aux oreilles de Daniel.
On s'occupe à nouveau des amours de Betty, et là la série prend également un tournant complétement innatendu à tous les niveaux. On le voyait venir depuis longtemps, mais plus rien ne va avec Walter, c'est la séparation. Betty a dans un premier temps peur de l'affronter, mais ce dernier prend la bonne décision en rompant. C'est finalement une rupture sans grand éclat, c'est l'usure du temps qui a voulu ça, ni la nouvelle vie strass et paillettes de Betty, ni son atttirance pour Henry. Même si cela a forcément un peu joué. Libérée de Walter, on aurait pu avoir enfin le mignon petit couple réuni, mais non même pas. Il faudra sans doute attendre un petit bout de temps, car tout va leur tomber dessus, c'est certain. Henry a une copine juste au moment où Betty est enfin célibataire. Une simple manière de retarder l'inévitable, on le sait très bien. Ce sera sans doute l'intrigue de Betty pour le reste de la saison, même si cela ne peut qu'enerver, c'est dans la pure tradition du soap opera, donc de ce côté là, ça colle tout à fait à la série. Dernière intrigue concernant Justin, celle-ci n'a pas forcément grand intérêt, sinon rapprocher Santos de son fils. Mine de rien, il commence à se rapprocher de sa famille qu'il a toujours fui, et c'est un bon point pour lui. Justin se bat à l'école parce qu'un garçon de son âge a parlé en mal d'Hilda, de petites scènes sympathiques entre les parents et l'enfant et le tout est arrangé. Par contre, j'ai l'impression que tout cela est en train de rapprocher doucement mais surement Hilda de Santos. Ce ne serait pas une mauvaise idée finalement.

Bilan : Un épisode bien dans la lignée des précédents. Délirant à tout point de vue pendant que la plupart des intrigues partent dans des directions totalement innatendus et jouissives, et toujours dans la plus pure tradition du soap.

Bonus : La bande annonce du prochain épisode.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ryan 13 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine