Magazine Côté Femmes

Sourcils soignés

Publié le 28 octobre 2008 par Sevvero

Blog sourcils.jpg

L’épilation des sourcils ... parlons-en. Par chance, les miens sont peu fournis. Et dans ma salle-de-bain, quand je les observe de près, après deux coups de pince à épiler, j’ai toujours l’impression qu’ils sont nickels. Erreur ! Dans les toilettes du bureau, le néon au-dessus du miroir à révélé des sourcils pas nets du tout... Peu fournis, oui. Mais pas vraiment fins et ça se voit. Comment faire ?

Préparation
On s’épile les sourcils après avoir nettoyé le visage et désinfecté la pince à épiler qu’on ne prête pas. C’est perso ! On se place dans un endroit bien éclairé avec un miroir propre et si possible grossissant.

On choisit la bonne pince
J’ai choisi la mienne plate et biseautée (chez Sephora). Elle permet une bonne prise et ne casse pas le poil.

On définit une forme
On prend un bâtonnet ou d’un pinceau assez fin et long. A partir du coin externe de la narine on va dessiner trois lignes :

  1. Une sur le coin interne de l’œil
  2. Une qui passe par l’iris : au centre ou à l’extérieur, on choisit selon ce qui nous va le mieux car cette ligne détermine la courbure en partie haute du sourcil.
  3. Une sur le coin externe de l’œil
structure_sourcil.jpg

On relie ces points imaginaires que l’on peut dessiner à l’aide d’un crayon. Puis on épile ce qui dépasse surtout entre l’œil et le sourcil, plus rarement au-dessus du sourcil, on risque de le déformer.

On peut tricher (mais je ne suis pas pour)
Pour les sourcils trop fins ou trop épilés, on utilise un crayon spécial qui permet de redessiner la ligne.
Un fard à paupière d’un ton équivalent à la couleur du sourcil peut étoffer la matière.

Au boulot !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sevvero 72 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine