Magazine Séries

Ugly betty - saison 1 - episode 17 - la cerise sur le gateau

Publié le 28 octobre 2008 par Ryan

Ugly betty - saison 1 - episode 17 - la cerise sur le gateau
* * * * * * * * * *
La série continue d'avancer ses pions en vue du final et cela nous donne un résultat particulièrement jubilatoire, où toutes les intrigues sont entremelés pour nous donner un joyeu bordel à la fin. La seule intrigue un peu moyenne dans cet épisode est celle d'Amanda et de sa robe fait soit disant par un grand couturier. L'on y accorde pas trop de temps heureusement, car le tout est un peu lourd. Heureusement, la fin sauve un peu le tout et Becki Newton est toujours ausssi géniale dans son rôle receptonniste complétement garce. Parlant garce, Wilhelmina passe experte dans l'art de la manipulation, elle franchit un cap supplémentaire dans cet épisode. Bien décidée à prendre le contrôle de Mode, Willy est bien décidée à mettre Alexis dans sa poche et à remettre Alexis et Daniel en conflit. Cela nous donne une intrigue particulièrement drôle, notamment avec le jeu génial de Vanessa Williams toujours là pour faire les plus mauvais coups. Son duo avec Marc marche également très bien, et il est toujours là pour aider sa patronne dans les mauvais coups. Christina est également prise dans le tourbillon, car il ne faut pas oublier qu'elle a été mêlée à l'affaire pour mettre Bradford en prison. Willy se charge de lui rappeler pour la faire rester dans le jeu, mais je suis sur qu'à un moment ou un autre, Christina va tout avouer à Betty, aifn d'être enfin libérée de l'emprise de la vilaine sorcière. Concernant Alexis, tout va bien dans un premier temps puisqu'elle s'est réconciliée avec Daniel, tout du moins avant que Willy s'en mêle et comprenne à quel jeu joue le patron de Betty. Daniel fait semblant de rejeter son père, maudit par Alexis, mais dans le même temps ,il a engagé une brillante avocate qui pourra très certainement le faire sortir d'affaire. D'ailleurs il n'a pas fait que l'engager, puisqu'il couche aussi avec elle de façon pas très secrète. Lucy Liu continue de jouer les guests et c'est toujours un plaisir de la retrouver, surtout que l'alchimie avec Eric Mabius fonctionne assez bien. Mais l'équipe de choc a une idée bien percutante pour détruire les tendres retrouvailles des Meade, filmer les ebats de Daniel et Grace pour montrer ensuite la cassette vidéo à Alexis. Cela donne un bon petit effet quand elle découvre tout, mais le problème est qu'elle renvoie Grace sur le champ, et que malgré elle, cela pourrait causer de nombreuses difficultés à la famille.

Car oui Daniel est de plus en plus certain que c'est bien sa mère qui a tué Fey Summers, tout coincide en tout cas, et il fait tout son possible pour que Grace n'arrive pas à l'interroger. J'aime de plus en plus Claire Meade, car elle est extrêment imprévisible, comme le dit Daniel, il est impossible de prévoir ses réactions, encore plus quand elle est sous l'emprise de l'alcool. Et Grace est assez intelligente pour comprendre toute seule que c'est Claire qui a tué Fey. Elle a cependant toutes les cartes en main pour la défendre, sauf qu'Alexis la vire sans scrupules remplie de haine contre son père. Et comme le dit Daniel, avec ce geste, elle met sa mère au prison. Claire aura du mal à s'en sortir indemne sans une avocate digne de ce nom. Tout cela se lie vite aux Suarez qui deviennent de plus en plus délirants dans leur genre. Il y a tout d'abord Betty et Henry qui continuent de jouer au jeu du chat et de la souris. Par contre, il ne faudrait pas trop que cela dure car cela commence déja à être lassant. Et puis j'aime bien Charlie, alors comme Betty, j'ai du mal à la voir comme la méchante de l'affaire. Finalement, c'est un problème de timing, ils ne sont jamais en accord avec ce qu'il voudrait. Mais par contre, j'ai du mal à comprendre Henry, car s'il est fou amoureux de Betty, on a du mal à le voir vraiment heureux avec Charlie. On peut donc se demander ce qui le retient. Dans le même temps, Betty se sert de son dentiste un peu bonnet pour jouer les faux petits amis. La première scène sur la fauteuil du dentiste est très amusante avec notamment plusieurs quiproquo. La soirée de l'anniversaire de Charlie n'est finalement pas si formidable et l'on y passe pas énormément de temps, ce qui est une bonne chose. On peut s'attarder plus sur les gros délires qui ne manquent pas en fin d'épisode.

Betty croise de nouveau le chemin de Claire Meade et la rammène chez elle. Les différentes scènes sont très amusantes avec tous les personnages réunis, pour le meilleur et pour le pire. Claire ne se retient plus, elle veut quitter le pays mais n'hésite pas à dire à tout le monde qu'elle a tué Fey Summers, le pauvre dentiste doit bien se demander dans quelle maison de fous il a bien pu tomber. Le pire est que tout le monde le prend pour Henry le comptable, et cela donne des excellentes répliques, Toujours chez les Suarez, Constance est de retour pour faire de la vie d'Ignacio un enfer après quelques épisodes d'absence. C'est un plaisir de continuer cette intrigue, tellement on va de de plus en plus dans une surrenchère de folie. La pauvre est complétement dingue, et Hilda constate l'ampleur des dégats en lui balancant que son père fréquente déja d'autres femmes. Son sang ne fait qu'un tour et elle penetre chez les Suarez comme une folle promettant de tuer la femme qui lui a piqué l'homme de sa vie. Sa bagarre avec Claire est hilarante, et l'on approche de la folie quand elle met à Ignacio un detecteur. Maintenant elle saura toujours où il est, et il ne peut même plus quitter la maison. Bref, tout cela promet un bon gros délire pour les prochains épisodes. La fin fait par contre grandement avancer les choses puisque suite à une discussion avec Betty, Claire décide de se rendre à la police. On peut donc se demander comment va évoluer la situation à présent, et surtout si Daniel arrivera à tirer sa mère de cette mauvaise situation.

Bilan : Un excellent épisode où la série devient de plus en plus jouissive. Finalement, la partie concernant Betty et son triangle amoureux n'est pas la plus réussie, alors que quand l'on s'arrête sur Wilhelmina ou les Meade, c'est le délire total.

Bonus : La bande annonce du prochain épisode.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ryan 13 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine