Magazine Séries

Ugly betty - saison 1 - episode 18 - mensonges et cachotteries

Publié le 28 octobre 2008 par Ryan

Ugly betty - saison 1 - episode 18 - mensonges et cachotteries
* * * * * * * * * *
Un épisode dans la lignée des précédents, sauf que l'on oublie un peu Henry et sa douce Charlie, ce qui n'est une mauvaise chose, bien du contraire. Car les regard amourachés d'Henry à Betty commencent sérieusement à me gonfler, et c'est sans doute juste une question de temps pour eux deux. J'imagine bien la saison se terminer par un langoureux baiser du couple. Pour une fois, on approfondit davantage le personnage de Marc qui est bien plus que l'image du larbin de Wilhelmina qu'il renvoit. Sa mère est en ville et elle ne sait pas que son fils est gay. Cela peut paraitre difficile à croire, mais elle ne veut sans doute pas voir la vérité en face, car comme le dit Betty, c'est assez flagrant vu le côté pétillant de Marc. Toutefois, cela nous donne à nouveau une intrigue très drôle avec Betty qui va devoir jouer les fausses petites amies. Et oui, il y avait bien Amanda, mais ils se sont séparés d'après Marc, logique il ne faut pas que sa mère le voit avec la même fille, sinon des idées de mariage ou de bébé pourrait lui traverser la tête. Malgré tout, on reconnait bien là tout le côté garce d'Amanda qui n'en rate pas une, que ce soit quand elle envoie boulet la mère de Marc ou quand elle fait appeler Ignacio pour organiser un grand diner de famille. Elle n'en rate décidement pas une, mais je l'adore. Le duo Marc / Betty fonctionne par contre parfaitement bien, leur jeu du chat et de la souris est très amusant, notamment dans la scène avec le jeu des questions réponses. Comme avec Claire Meade la dernière fois, on se retrouve chez les Suarez pour une soirée dont on se souviendra, et la mère de Marc également. Que ce soit Hilda nous racontant comme elle est tombée enceinte à l'arrière d'une voiture, Ignacio qui devient fou à cause de Constance qui le surveille de loin ou encore Justin avec son excellent t-shirt "free Claire". Bref, la série n'est jamais à court d'idées drôles. Mais derrière l'humour, le fond de cette intrigue est assez triste et sérieux quand l'on s'attarde sur Marc qui a peur d'avouer à sa mère qu'il est gay. Précisément parce qu'ils sait quelle sera sa réaction. Marc connait sa mère et sait bien qu'elle finira par le rejeter, et d'ailleurs c'est précisemment ce qui se passe quand il lui fait son coming out à la fin. Pour la première fois de la série, on découvre un Marc différent, moins snob et amusant, on joue plus sur l'émotion et j'ai beaucoup aimé cela. Et finalement, Marc est un personnage très attachant, et il le prouve bien à travers cette intrigue.
Claire Meade est en prison, mais toute cette intrigue n'est pas terminé pour autant. D'autant plus si l'on met Wilhelmina dans la course. Elle est bien décidée à se débrouiller toute seule pour prendre le contrôle de tout. Bien sur, elle continue de manipuler Alexis et elle en fait ce qu'elle veut. Comme elle dit, elle la manipule tellement bien que cela commence à l'effrayer. Oui, cette pauvre Alexis est finalement bien naive car Willy ne fait que retourner les Meade les uns contre les autres pour prendre la tête de la société, même si cela veut dire vivre dans un tout petit bureau ridicule. Mais chaque chose en son temps, son tour viendra et dans un premier temps, elle compte bien obtenir ce qu'elle veut de la part de Claire enchainé dans son lit d'hopital pour une énième cure de desintoxication. Le face à face entre Vanessa Williams et Judith Leight est formidable vu le talent des deux actrices et l'on assiste à un très joli retournement de situation. A l'inverse de sa fille ou de son mari, Claire n'est pas dupe et voit très bien où veut en venir Willy, et il est hors de question qu'elle fasse quoi que ce soit pour l'aider. Willy ne se gêne pas pour la mettre à bout avec une bouteille de vodka qu'elle met juste devant son nez, c'est même presque une sorte de torture car étant attachée, elle ne peut même pas l'atteindre. Seulement, Claire donne une idée à Willy qui si elle se concrétise pourrait être simplement diabolique et surtout délicieuse pour nous. Seul un Meade peut contrôle le magazine, alors si jamais Willy épousait Bradord ? Un couple absolument improbable il y a encore quelques épisodes, mais en y pensant, cela peut être vraiment formidable dans le genre couple diabolique et le plan est déja en route, vu que Wilhelmina court vite chez Bradford pour tenter de le séduire, et vu ses manières de faire, il y a fort à parier qu'elle arrrivera à ses fins. J'en jubile d'avance.
La concurrence continue de plus belle entre Daniel et Alexis même si l'on sent que cela ne durera pas eternellement. Ils sont prêts à faire une trêve et à rédiger l'édito du magazine ensemble, sauf qu'à Alexis a déja prévu de rouler son frère et de faire tout le magazine elle même sans en parler à Daniel. Bien sur, on devine que l'idée vient de Willy, mais le tout est vraiment très amusant. Alexis est vraiment très bien utilisé et est finalement bien garce quand elle veut arriver à ses fins, comme lors de la séance photo sur le bureau. Ou alors quand Daniel et Alexis court en plein New-York pour savoir qui arrivera le premier chez l'imprimeur. Bref, on s'amuse beaucoup, mais comme avec l'intrigue de Marc, il y a un fond sérieux à l'intrigue. Si Alexis ne recule plus devant rien pour avoir ce qu'elle veut, Daniel tient encore énormément à son frère et au souvenir qu'il a de lui, et quelque part, j'ai le sentiment qu'il la laissé gagné. La lettre qu'il a rédigé était très belle et pleine de sincérité, mais maintenant qu'ils ont perdus cette partie, on peut se demander comme Daniel et Betty vont rebondir. Car j'avoue que j'aimerai bien voir Wilhelmina et Alexis prendre la tête de Mode, cela pourrait être très amusant. Et avec ce nouvel echec, Daniel me semble bien mal en point, préférant aller se saouler dans un bar plutôt que d'affronter la réalité. Je me demande comment va bien pouvoir évoluer la situation.
Bilan : Une fois de plus, un très très bon épisode où l'on amorce clairement la fin de saison avec les grosses intrigues. On met en lumère Marc, ce qui est une très bonne chose afin de rendre le personnage moins superficiel. Le reste vogue comme d'habitude entre délires en tout genre et intrigues soap assumés. En bref, un vrai plaisir.

Bonus : La bande annonce du prochain épisode.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ryan 13 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine