Magazine

De la liberté de l'enseignement, et en particulier de l'histoire

Publié le 28 octobre 2008 par Desiderio

Je ne suis pas sûr de la compétence des députés et sénateurs pour décider de ce qui doit faire ou non partie de l'enseignement :

"Est-ce qu'il ne faudrait pas qu'une bonne fois pour toutes ce que nous considérons comme devant être enseigné aux élèves soit prescrit par la représentation nationale? Nous n'aurions pas ces questions", a affirmé le ministre [Xavier Darcos].

Nous avons eu au contraire beaucoup trop d'ingérences à des fins politiques circonstancielles ou communautaristes ou communicativo-émotionnelles depuis près de vingt ans. L'exigence grotesque de la lecture de la lettre de Guy Môquet répondait à cette forme de suprématie du politique et du pathétique sur le pédagogique, et on risque de se voir imposer de nouveau l'enseignement sur les…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Desiderio 111 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte