Magazine

Le jazz dans toute sa splendeur

Publié le 28 octobre 2008 par The Dreamer

Je n'ai jamais écouté de musique aussi impressionnante que le jazz, j'aime pourtant d'autres comme la House, musique de capitaliste, j'aime bien la nommer comme ça, la musique classique, partie intégrante de ma formation musicale, la musique arabo andalouse, la musique post coloniale arabe, fruit d'une identité retrouvée, tout ce qui est Chillout, j'aime bien aussi, parfois du Hard Rock, un peu de tout quoi, même le reggaeton, tout ce qui me passe dans les oreilles est intéréssant même notre bon vieux mezoued, bref, mon amour pour le jazz est diférent, mis à part le fait qu'il représente une identité à part entière de la culture noire américaine, il s'est adapté à plein d'autres pays, le jazz oriental, le jazz européen, dans ce contexte là, je vous présente un artiste plein de talent, que je ne connaissais pas avant du moins, je connaissais sa musique, mais pas la personne, une petite parenthèse, j'aime bien d"couvrir la musique avant la personne, ça m'évite les préjugés.
Ce soir, notre regard se tournera vers Chet Baker, un trompettiste de talent, qui se passionna pour Lester Young, il est né en 1929 à Yale en Oklahoma, son style témoigne d'une délicatesse et d'une fragilité inouïe, le genre de musique qui te transperce en te laissant dans un état latent, la sensualité fût son mot d'ordre avec "My Funny Valentine" il excelle dans l'incarnation de l'art de la ballade...
Découvrez Chet Baker!
Avec When i Fall in love, vous découvrirez cette originalité, cette latence dont je parle et ce rêve qu'on essaye de trouver. Enjoy

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


The Dreamer 225 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog