Magazine

Faire du cheval n'est ni glamour...

Publié le 28 octobre 2008 par Angie21
... ni sans douleur.

Pour les besoins de la narration, exceptionnellement, je te tutoie, cher lecteur.

2image-a-lire02.jpg

Je t'explique donc pourquoi.

D'abord, le manque de glamour.

Déjà commençons par le basique, la tenue, le vêtement. Sur la selle, ce n’est pas comme sur ton canapé moelleux, c'est dur et totalement inconfortable. Et ce n’est pas non plus comme pour le vélo où il existe la selle pour filles ou garçons. Enfin, si ça existe, mais bon, ça c'est quand tu galopes dans la cour des grands. Au niveau beginner, c'est tout le monde à la même enseigne selle.

Donc, tu évites le survêtement en coton vert bouteille avec le joli et mignon petit cœur en strass sur la poche arrière droite ou encore la petite cotonnerie achetée chez ton ami le suédois un jour de soldes et tu mets un jeans, pas le slim, le tout beau, tout neuf, un vieux denim suffit ou alors tu files t'acheter le vilain legging très collé-serré avec les bandes en cuir au milieu, spécial canasson. Si tu le désires, j'ai des adresses.

Pour le haut, tu évites le top style cagoland (genre Loana, la gourdasse chaudasse ou Britney Spears, la ploucasse démoniaque), juste pour t'éclairer. N'oublie pas, tu es là pour faire du cheval, pas pour participer à un casting de tévé-réalité.

Donc, pour le haut, une tunique ou un t-shirt en coton, ça fera l'affaire. L'essentiel est dans lactel c'est de ne pas avoir chaud, car vois-tu, on ne dirait pas comme ça, mais même si tu trottes avec Pistole, le canasson le plus amorphe de tout l'univers et même au-delà, tu sues à grosses gouttes.

Vient ensuite la bombe. Tu te dis, je le vois bien, quoi qu'est ce ? Non, ça n'est pas un truc qui t'explose à la figure, quoique... C'est une espèce d'énorme casquette super bombée (logique) avec une riquiqui et infime visière, qui, soit-dit en passant, ne sert strictement à rien tellement c'est petit. Et avec ladite bombe, soit tu as une tête à chapeaux, soit tu l'as pas. Mais quand tu es beginner, tu n'as pas le choix, le glamour, tu t'assois dessus, la sécurité de ta tête passe avant tout. Et si mes explications ne sont pas claires, tu gougeulises.

Pour t'éviter des ampoules aux mains au moment où le gentil môsieur du manège qui t'accompagne dans la petite ballade te dis que c'est l'heure d'un petit galop et qu'il faut se tenir d'une main à la selle et de l'autre tenir main il faut tenir les rênes, tu es beginner et tu tiens pas encore les rênes à deux mains durant ledit galop, à moins que tu sois plus doué que moi, ben il faut mettre des gants. Oui c'est mieux, tu t'évites, des cloques et des grosses. Faut pas croire, on te refile Pistole, mais le matos lui, il est coriace, en cuir et tout. Et même que pour une fois, le temps d'un galop, tu as l'impression d'être un grand cavalier. Mais je te rassure, c'est fugace comme émotion.

Comme tu es beginner, les chaussures importent peu ou presque. Faudrait pas, porter tes nouvelles spartiates que tu affectionnes tant, eh oui, c'est pas Palavas les Flots, mais le Burkina Faso. Et si tu hésites, tes vieilles Nike Air suffiront. Bien sûr, tu aurais l'air un peu plus mieux avec des bottes de cavalier, mais il est inutile, d'investir tout de suite dans le haut de gamme. Tu pourras, te la jouer total look quand du passeras de beginner à advanced.

Puis vient la douleur.

La douleur parce que tu as trotté, parce que tu as galopé, parce que tu as fait du cheval, Comme tu es un beginner, tu es un peu crispé.

Pas tout suite du moins, la douleur elle, elle t'attaque le lendemain. Au réveil.

Tu as mal partout. Tu as l'impression que tu t'es fait rouler dessus par la trottinette de ton petit frère, sauf que ce jour-là, sur la trottinette, y avait pas que ton petit frère mais ta famille toute entière. Et comme tu fais partie d'une famille nombreuse, forcément, je ne te fais pas de dessin, hein tu m'auras compris.

Mais il y a pire. Eh oui, le pire vient le jour d'après. Car ce jour-là, tu auras deux fois plus mal, c'est pas seulement ta famille qui est montée sur la trottinette, mais le village dans lequel tu vis, tout entier. Et tu pourras, te tartiner de baume du tigre, brûler de l'encens spécial "be happy with your body", faire des incantations tibétano-hawaiennes, rien n'y fera, mal partout tu auras.

Voilà.

Bien sûr, des détails pratiques tels que monter à cheval et descendre du cheval, n'ont aucun intérêt majeur. Ca fait partie, de ces moments de solitude ou de honte extrême dont tu espères, ne pas avoir à partager avec ton entourage, sous peine, d'avoir droit à des quolibets en tous genres et ce pour le restant de tes jours.

Aaaah, je te vois en plein questionnement. Oui, tu dois te dire que dans tout ça, j'ai oublié le cheval. Du tout, Mais quand on est beginner, comme toi et moi, c'est le gentil môsieur du manège qui le choisit pour toi, c'est plus sûr. Tu auras déjà mal aux fesses pour avoir essayé, le temps d'une micro-ballade, de tenir sur le cheval, faudrait pas non plus exagérer et agraver ton cas. Je comprends ton profond désarroi et ton envie de te la jouer façon Etalon Noir.

Mais n'oublie pas que comme tu es beginner, on ne te donnera pas Blackie, mais Pistole.

Texte faisant partie des archives personnelles et pas du tout secrètes de ce blog date d'il y a plusieurs mois.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Angie21 523 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog