Magazine Humeur

A propos de la segregation aux usa

Publié le 03 novembre 2008 par Geybuss

A propos de la segregation aux usa

En cette période électorale américaine... Le monde attend peut-être un boulversement, en tous cas  un avènement, pas du divin  enfant, mais d'une personne de couleur à la tête du pays. Ce serait effectivement une grande première : un président américain métisse... En 2008, certains ne voient peut être pas le côté événementiel de cette élection. Parce qu'on oublie qu'il n'y a pas si longtemps, 50 ans à peine, les Etats Unis d'Amérique, terre des libertés, pratiquait une politique raciale ségrégationniste. Et 50 années, au niveau de l'Histoire, c'est bien peu. C'était juste avant hier...
Alors, j'ai surfé un peu sur le net à la recherche d'infos sur cette ségrégation américaine. En voici un petit mémo (non exaustif car sujet très large, complexe et pas facile du tout à résumer ):
"Instaurées en 1876, les lois dites Jim Crow créent un nouvel ordre social dans le sud des Etats-Unis : la ségrégation raciale. Ce texte intervient pour hiérarchiser et ré organiser la société sudiste après l’abolition de l’esclavage et la guerre de Sécession.
Dès lors, le système ségrégationniste remplace le système esclavagiste. La majorité des lois Jim Crow resteront en vigueur jusqu’au vote du Civil Rights Act en 1964. Certaines sont toujours inscrites aujourd’hui dans les constitutions des états sudistes.
Les lois Jim Crow définissent les droits et les restrictions imposées à ceux qui deviendront les afro américains mais qui sont encore pour le moment appelés les nègres. Elles légalisent la ségrégation raciale. Les textes indiquent que les citoyens doivent être « separate but equal », mais dans la réalité, ils cantonnent les noirs à une infériorité de rigueur dans tous les instants de la vie publique et privée. Les mesures phares des lois Jim Crow concernent la séparation des noirs et des blancs dans les lieux publics, elles peuvent différer selon les états
 :
Les écoles, les églises et les hôpitaux pour noirs doivent être entièrement séparés. Les livres scolaires déjà utilisés ne peuvent être redistribués à la rentrée suivante que dans une école où les élèves ont la même couleur de peau que les premiers utilisateurs des manuels, dans les transports en commun, seules quelques places à l’arrière sont accessibles aux noirs. Dans les restaurants, salles de spectacles, lieux de loisirs, les noirs sont généralement interdits. Ils peuvent être tolérés mais toujours dans un endroit séparé du reste de la clientèle, la promotion de l’égalité des droits, qu’elle se fasse par voie orale ou écrite, est un délit sanctionné par de la prison ferme.... "
J'en passe et des meilleures, la liste de ces inepties est longue. Notons tout de même l'interdiction des mélanges des races dans l'habitat, le mariage etc... Toute ces mesures avaient pour objectif la préservation de la race blanche et de sa suprématie.
Mais balayons devant notre porte. Ces lois furent édictées pour la toute première fois dans le  "code Noir Français" en 1685. L'Australie, l'Afrique du Sud, l'Allemagne et le Zimbabwe ont appliqué ces lois absurdes.
"Le 17 mai 1954, les neuf juges de la Cour Suprême des Etats-Unis rendent leur verdict à l’unanimité : la ségrégation raciale à l’école est inconstitutionnelle.
Dix ans plus tard, grâce au combat des activistes noirs, le Civil Rights Act signé par le président Lyndon Johnson abolit les principales autres lois Jim Crow.
Mais certaines d’entre elles ne l’ont jamais été, même si la Cour Suprême les a rendues en théorie inapplicables. Aujourd’hui, la Californie continue de pratiquer la ségrégation à l’intérieur des établissements pénitentiaires et la constitution de l’Alabama stipule toujours que les enfants noirs et blancs doivent aller dans des écoles séparées." (Extraits du site http://www.grioo.com/info9666.html)

A noter que cette "ségrégation" s'étend aussi aux autres minorités (latinos, asiatiques...) et que pendant ce temps, la France peine toujours à considérer les enfants de ses colonies comme français. Pourtant, les Etats-Unis et la France sont de grands militants internationaux pour les droits de l'homme. Néanmoins,   Condoleeza Rice est la femme  la plus puissante du monde actuellement...
Alors, devant ces contradictions, ma perplexité ne peut que faire cette humble conclusion : aucun pays n'est tout noir ni tout blanc....
Et mon avis personnel : j'espère qu'Obama va remporter les élections. Même si je ne suis pas très informée sur la campagne américaine ni directement concernée, il me semble que si c'est Mac Kain qui l'emporte, ce seront toujours les mêmes personnes qui tireront les ficelles par derrière...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Geybuss 1558 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte