Magazine

User-generated-content: comment en tirer profit et comment rester en contrôle de votre image de marque

Publié le 28 octobre 2008 par Karine007

Avec l’avènement du Web 2.0, on ne cesse d’entendre parler de la force du User-genereted-content (UGC) ou du contenu généré par les utilisateurs en bon français. En effet, un bon nombre d’entreprises utilisent actuellement la force du contenu généré par les utilisateurs pour effectuer la promotion de leur offre de produits et ou services.

En fait, le User-generated-content est définit selon SEO Glossary.com comme étant du contenu créé et publié par les utilisateurs finaux en ligne. Le USG peut comprendre des contenus vidéos, des podcasts, des posts sur les blogues ou groupes de discussion, des wikis et des sites de médias sociaux. Ainsi, tous les utilisateurs ont le pouvoir de partager leurs opinions en ligne et d’accéder à un contenu plus riche et plus vaste.

Non seulement cette forme de promotion détient comme avantage d’être relativement moins coûteuse que la publicité traditionnelle, mais également elle est vue comme étant beaucoup plus crédible au niveau des consommateurs que toute communication en provenance de l’entreprise directement. En effet, les commentaires générés par les utilisateurs ayant déjà utilisé le produit et n’ayant aucun parti pris sont davantage objectif que les communications marketing élaborées par une entreprise à l’aide d’une équipe marketing et la collaboration d’une agence de publicité.

Quelques statistiques: les spectateurs versus les créateurs

Avant de s’engager dans le User-generated-content, il est important de bien comprendre et de connaître ce que font les utilisateurs en ligne. En fait, on peut généralement citer la règle du 1-10-100 stipulant que 1% de la population d’utilisateurs crée des espaces, des groupes et des discussions, 10% y participent et ajoutent du contenu et finalement 100% y participent au total. Ainsi, plus précisément selon une publication de la firme de conseil et stratégie Internet Adviso, 52% des utilisateurs sont inactifs sur le Web et le reste des utilisateurs actifs se répartit en 5 catégories soit les créateurs, les critiques, les collectionneurs, les sociables et les spectateurs avec les pourcentages suivants:

* Les Créateurs: 13%
* Les critiques: 19%
* Les collectionneurs: 15%
* Les sociables: 19%
* Les spectateurs: 33%

Comme on peut le constater, la catégorie la plus importante constitue les spectateurs avec 34%, tandis que la catégorie détenant le plus faible pourcentage d’utilisateurs est celle des créateurs. Il y aurait donc seulement 13% des la communauté d’Internaute qui contribuerait à générer le user-generated-content sur la toile ce qui semble très peu au premier coup d’oeil. Cependant, il ne faut pas oublier que ces utilisateurs sont majoritairement des early adopters et des influenceurs et qu’ils auront par conséquent une influence plus grande sur d’autres catégories d’utiliateurs, faciliant ainsi la diffusion du contenu et des messages publicitaires. Je vous invite d’ailleurs à consulter la figure explicative suivante provenant du site Webilius expliquant la répartition des Internautes selon leur participation à la création de contenu en ligne:

User-generated-content: comment en tirer profit et comment rester en contrôle de votre image de marque

Bref, il s’avère donc impératif pour les entreprises actuelles de miser en priorité sur le User-generated-content que toute autre forme de promotion traditionelle. Mais attention, cette forme de ”promotion” est une arme à double tranchant…en effet, cette transparence peut laisser place à des commentaires autant positifs que négatifs sur votre marque et ainsi affecter votre image corporative négativement…De là l’importance d’effectuer le monitoring et un suivi des commentaires effectués sur votre marque afin de rester en contrôle de votre image corporative! Et comment l’on y arrive vous me direz? C’est ce dont il sera discuté dans la prochaine section de ce billet.

Comment rester en contrôle de votre image de marque?

C’est bien d’être présent en ligne et de solliciter la création de contenu par vos clients, mais il est tout aussi primordial de regarder ce que vos clients disent sur vous et sur votre entreprise…en ligne! Le monitoring des sites des ”reviews and ratings” et de pratiquement toute la toile est indispensable pour gérer votre image de marque. Et n’oubliez pas de répondre aux commentaires de vos clients et d’être proactifs!

Effectuer le monitoring des commentaires sur votre entreprise quotidiennement et interagissez avec vos consommateurs (soyez proactifs!). Utilisez les concours, la création des sites dédiés et les communautés en ligne afin de susciter l’intérêt de vos clients et les inciter à créer du contenu sur votre entreprise. L’important est donc de générer un dialogue avec vos clients et d’être le plus transparent possible, tout en restant en contrôle de image de marque par le monitoring du contenu créé et des commentaires portant sur votre entreprise. C’est tout un défi mais il en vaut la chandelle! Pour obtenir des conseils additionnels sur quels site consulter afin d’effectuer votre monitoring, je vous invite à consulter mon article Web 2.0 et e-tourisme.

Également, pour davantage de conseils sur les avantages et les bénéfices de la transparence en ligne et du monitoring des commentaires, je vous conseille de consulter la présentation de la conférence de Michelle Blanc à laquelle j’ai assisté lors du PodCamp Montréal soit Les avantages de la transparence en ligne.

Et vous, que pensez-vous du monitoring du contenu et de la transparence en ligne? Croyez-vous à l’utilisation du user-generated-content afin de promouvoir les produits et services d’une entreprise? Quelles sont, selon vous, les applications touristiques les plus prometteuses du user-generated-content? Sur ce, j’attends vos commentaires et au prochain post!

Karine


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Karine007 79 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog