Magazine Politique

La Chine, en pointe en matière environnementale ?

Publié le 13 novembre 2008 par Pierre

La Chine, géant démographique depuis toujours, poids lourd économique depuis peu et plus gros pollueur de la planète pour longtemps… à part ça, quoi de neuf en Chine ?

Il se passe l’émergence du concept d’économie circulaire, et sa mise en œuvre progressive dans le système économique chinois.

Quel est le principe ? Face aux graves problèmes environnementaux générés par son industrie (pollution de l’air, des eaux, des sols, production d’énormes quantités de déchets), la Chine explore la voie d’une activité économique utilisant le moins de matière première possible, et intégrant dès l’amont la question de la réutilisation et du recyclage. Cette stratégie des « 3R » (réduire l’usage, réutiliser, recycler) vise donc à considérer l’économie comme un cycle, impliquant des unités économiques, des populations, un environnement et des ressources, qu’il s’agit de faire fonctionner comme un ensemble cohérent. Un système qui implique une stratégie de coopération entre les acteurs concernés.

Fumeux ? Pas tant que ça : la Chine a déjà expérimenté le concept dans des Parcs Eco-Industriels, et est en train de se doter d’un dispositif législatif et fiscal pour donner véritablement corps à ce concept novateur.

Vous me direz : oui, mais ils dévorent de l’acier et du charbon, et ils polluent maintenant davantage que les USA. Certes, mais ils sont en train d’innover et peut être d’inventer l’économie de demain. La France est à la traîne de tout cela, et demain elle risque d’aller visiter la Chine pour trouver des idées neuves et quémander des transferts de technologie.

Autre sujet : le Forum Urbain Mondial, sous l’égide des Nations Unies, vient de récompenser le modèle d’urbanisation chinois. Comment ça, les villes chinoises, ces horribles excroissances urbaines sillonnées d’autoroutes, noyées dans la pollution ? Sans parler des populations déplacées et des quartiers historiques que l’on rase sans état d’âme ?

Peut être, mais replaçons le défi urbain chinois à sa juste mesure : 190 millions d’urbains en 1980, 470 millions en 2000, 650 millions en 2008. Des travaux titanesques ont donc été entrepris dans un temps record (près de 250 villes nouvelles construites depuis 1990…) pour loger cet immense afflux de population, tout en limitant relativement les surfaces utilisées, et surtout en restreignant le phénomène de bidonvilles et de pauvreté urbaine.

A rapprocher de la situation en France : nos immenses surfaces couvertes de pavillons (alors que la population totale augmente faiblement), et nos banlieues « chaudes » qui sombrent dans la pauvreté et l’exclusion.
Bref, tout n’est pas rose dans la République Populaire de Chine (loin de là), mais ce pays est capable de nous donner des leçons d’innovation… pas très rassurant tout ça : demain nous n’aurons toujours pas de pétrole, mais aurons nous des idées ?

Fred


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pierre 381 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines