Magazine Politique

Banderille n°263 : Ridicus

Publié le 14 novembre 2008 par Toreador

Si Staline avait lu « Mein Kampf », il n’aurait jamais signé le Pacte germano-soviétique

Lu* sur le blog de Criticus, un billet qui m’a fait bondir. Celui-ci s’indigne d’une cabale intentée par une association de défense homosexuelle contre Gérard Longuet pour des propos tenus en juillet dernier lors d’une audition au Sénat.

Le Sénateur UMP explique qu’on promeut l’homosexualité à l’école, et que de l’autre main, on lutte contre la pédophilie. Il y voit une forme d’incohérence sur les valeurs que l’on défend. Je vous laisse visionner :


Le Sénateur Gérard Longuet (3 juillet 2008)
par GayClic

La Liberté d’expression s’arrête au relais-poste de la stupidité, parce qu’elle est fatiguée

Mon cher confrère (en un mot) trouve ceci très normal et il agite les mânes de la liberté d’expression.

Moi je dis : oui, Longuet a le droit, comme Vanneste d’ailleurs, de penser ce qu’il veut. Non, cela ne justifie pas une exclusion d’un parti.

En revanche, on n’est en droit, surtout si on est une association qui s’appelle « Couleurs gaies » de pointer le mélange des genres. D’un coté, on parle d’information ou de prévention sur une activité légalisée entre adultes consentants. De l’autre d’une activité sexuelle forcée sur des mineurs. Et quelque part lier les deux revient à sous-entendre que lutter contre l’homophobie et promouvoir la sexualité à l’école « fabrique » des petits pédophiles.

Au fait, j’y pense. En enseignant la procréation en 3ème, on fabriquerait pas des violeurs ?

Bref. On est loin de la phrase de Vanneste qui, elle, pointait un raisonnement simpliste mais mathématiquement exact (Il ne vous aura pas échappé que si 100% de la population avait uniquement des relations homosexuelles, la procréation n’en serait que plus difficile).

Moi, je n’arrive pas à comprendre l’aveuglement de certains blogueurs de droite, prêts à soutenir mordicus (ou Criticus) que Longuet a raison sur toute la ligne, et à s’aplatir devant la première contrevérité.

Quand je pense que la Charte de LHC glorifie l’esprit critique ! Jamais blog n’aura plus mal porté son nom. Je cite le susnommé :  » Le sénateur se contente ici de dire que la sexualité n’a rien à faire à l’école républicaine, sinon pour y être combattue. Et d’ajouter que la participation à la Gay pride n’est pas de mise à faire reculer l’« homophobie », justement. « Nous n’avons pas dû visionner la même cassette. Encore une fois, hélas, Criticus dérape**.

* Et oui je lis Criticus. Pourquoi ? Et bien, relisez mon sous-titre…
** A titre explicatif, Criticus a quitté Kiwis suite à une violente altercation sur cette même question de l’homosexualité avec mon ami Frednetick. C’est à ce moment-là qu’il a fondé LHC. Par ricochet, et vu son attitude, je ne référence pas les membres de LHC. Rubin, Falconhill, Pingouin, comment pouvez vous associer votre nom au sien ?!
couleurs gaiesCriticushomophobiehomosexualitéLHCLonguetpédophilievaleurs

Sujets: Banderille, Toréador critique littéraire et médiatique | 36 Comments »


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Toreador 41 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines