Magazine Politique

Monputeaux.com : Grébert pris en flagrant-délit de désinformation

Publié le 16 novembre 2008 par Frédéric-Michel Chevalier

Christophe Grébert, élu MoDem voue une haine quasi-obsessionnelle à Gérard Brazon. Pour étayer les accusations de xénophobie et d'islamophobie qu'il profère depuis plusieurs semaines à l'encontre de ce dernier, Christophe Grébert n'a pas hésité à manipuler la réalité dans une note publiée samedi sur MonPuteaux.com, au titre accusateur : UMP de Puteaux : l'obsession sur les étrangers de Gérard Brazon.

"C'est un militant de droite, avec ses qualités et ses défauts. Parmi lesquels une curieuse obsession sur les étrangers." (...) "Ouvrant un compte sur le site de partage de vidéos Wat, que met-il en ligne ? Une vidéo sur les femmes musulmanes qui portent le voile (photo ci-contre). Cela lui déplait les femmes voilées... c'est son droit. Mais quand il s'agit d'un sujet si obsessionnel qu'il monopolise toute sa pensée, cela en devient inquiétant chez quelqu'un qui est censé réfléchir à la "sécurité" dans notre commune." peut-on lire sur le blog de Christophe Grébert, illustration sensationnelle à l'appui.

J'ai voulu savoir ce qu'il en était vraiment. Je me suis donc rendu sur la page Wat de Gérard Brazon. Sur cette page, on peut voir 3 vidéos : une vidéo sur les régimes spéciaux de retraite, une autre présentant les oeuvres du peintre Alberto Pancorbo et la vidéo incriminée qui porte le titre Humour Burka. De quoi s'agit-il ? D'un extrait de l'émission satirique de Canal Plus, Groland. Une émission réalisée par des personnes de gauche, que je n'avais encore jamais vue taxées de droite, ni d'extrême droite. Avouez que comme propagande xénophobe ou islamophoble, on peut trouver mieux !

La vidéo est en fait une réaction satirique à l'agression d'un médecin par un musulman qui refusait que sa femme soit examinée par un homme. Un fait objectivement condamnable que la grande majorité des musulmans de France dénonce et condamne. Canal Plus n'a d'ailleurs pas fait l'objet d'attaque ou de mise en cause, suite à la diffusion de cette satyre. Pour que vous puissiez vous faire votre propre opinion sur le caractère exact de cette vidéo, j'ai décidé de la publier sur ce blog.


Humour Burka
Video
Envoyé par Gerard-Brazon sur wat.tv

Plus grave encore, dans sa volonté de nuire, Christophe Grébert n'a pas hésité à manipuler l'image d'illustration de sa note. En effet, alors que la vidéo traite essentiellement de la Burka - comme vous avez pu le constater - Christophe Grébert a déroulé quelques secondes de la vidéo pour faire sa capture d'écran sur une scène très courte de la vidéo sortie de son contexte, où l'on voit des femmes voilées. C'est en aucun cas l'image qui apparait sur la page de Gérard Brazon.

Grébert / Brazon : la preuve de la manipulation

Watbrazonlist_2
Au mieux, Christophe Grébert aurait pu prendre l'image de la vignette de la vidéo qui montre une Burka et non des femmes voilées.

Ce n'est pas la première fois que Christophe Grébert accuse Gérard Brazon de xénophobie et d'islamophobie. De graves accusations qui ont conduit Gérard Brazon à demander un droit de réponse, que Christophe Grébert lui refuse au mépris des valeurs de liberté d'expression qu'il prétend défendre et malgré les multiples protestations que cela a suscité.

Christophe Grébert a annoncé qu'il demanderait la démission de Gérard Brazon de ses fonctions de président de la commission Sécurité du Conseil Economique et Social de Puteaux. Une demande qu'il a du renoncer à présenter lors du Conseil municipal du 16 octobre, étant lui-même mis en cause par Madame le Maire pour son comportement à la suite d'un accident de la circulation. "Je profiterai d'une prochaine intervention sur le sujet au conseil municipal pour réclamer sa démission de cette présidence qui réclame de la réflexion et de la modération.", écrivait encore Christophe Grébert dans une note publiée mercredi dernier sur MonPuteaux, à quelques jours des élections internes de l'UMP auxquelles Gérard Brazon était candidat. De l'acharnement !

Et puisque Chrsitophe Grébert n'en est plus à un mensonge près, il ne cesse de répéter que Gérard Brazon a été désigné au poste de président de la Commission sécurité du Conseil Economique et Social, alors que, comme les quatre autres présidents, il a été élu à l'issue d'un scrutin auquel se sont présentés plusieurs candidats.

Christophe Grébert n'en est pas à son premier dérapage, ni a sa première manipulation de la réalité. Un tel comportement est indigne de ses fonctions d'élu municipal et contraire aux principes de la Charte éthique qu'il a fait signer à l'ensemble des candidats de sa liste. A l'imposture politique et à la manipulation de ses ex-colistiers, il ajoute donc la tromperie des Putéoliens. Etant incapable de tenir son rang d'élu, d'être fidèle aux valeurs qu'il prône et de se montrer digne de la confiance que 4523 Putéoliens ont porté en lui, Christophe Grébert devrait en tirer les conséquences et songer sérieusement à démissionner de son mandat.

Fort heureusement, les électeurs UMP n'ont pas écouté ses "conseils" et ont élu Gérard Brazon, ainsi que Laurent Clémot au Conseil national de l'UMP.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Frédéric-Michel Chevalier 3008 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines