Magazine Société

Angleterre : Son mari la trompe sur Second Life avec une prostituée, elle demande le divorce

Publié le 16 novembre 2008 par Chictype

Amy Taylor, une britannique, a demandé le divorce car son mari lui a fait des infidélités dans le monde virtuel de Second Life.

Elle avait rencontré son mari David Pollard, sur Internet en mai 2003 et ils se sont installés en Cornouailles six mois après.

Mordu l’un comme l’autre de Second Life, Amy Taylor découvrit un jour son mari en pleine action avec une prostituée virtuelle.

Elle a déclaré à la chaîne de télévision Sky News : “Je suis devenue folle, j’étais tellement blessée. Je ne pouvais pas croire ce qu’il avait fait”.

Après cet épisode, le couple s’est réconcilié et s’est marié en juillet 2005.

Mais elle n’avait pas vraiment confiance en lui et engagea un détective privé virtuel.

Un jour, elle surprit David Pollard sur un canapé avec une femme en train de faire des câlins.

Cette découverte était de trop et elle entama une procédure de divorce qui doit être prononcé la semaine prochaine.

Son mari ne comprend pas sa réaction :

“J’avais cette relation en ligne avec cette fille en Amérique. Il ne s’agissait pas de cyber sexe ou rien de ce genre. Ce n’était rien de très grave mais quand Amy l’a découvert, elle est devenue folle”.

Amy Taylor a rencontré depuis un homme en jouant au jeu de rôle World Of Warcraft.

David Pollard a continué lui aussi sur Internet et est fiancé à son amante virtuelle américaine qu’il n’a jamais rencontrée, d’après le Daily Telegraph.

Ces jeux sur Internet perturbent vraiment certains joueurs, mais il faut savoir que Second Life a 15 millions d’utilisateurs et sa propre monnaie.

Les raisons d’un divorce peuvent être très variées mais celle-ci n’est pas ordinaire.

cdingue.com


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chictype 70 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine