Magazine

Dis-le sans attendre, j'en ai tellement besoin.

Publié le 16 novembre 2008 par Memaliah

" Si ces mots pouvaient naître sur tes lèvres, mourir sur les miennes.
Et si je pouvais panser cette plaie, boucher cette brêche... "

4 mois. 4 putain de mois. Tu me manques.
Avais-je oublié sa voix, le temps me détruit-il, le passé est-il toujours présent? Aime-moi, aime-moi comme tu m'aimais, il n'y a que toi, plus que toi. Garde-moi une place dans ton âme, laisse-moi mourir dans tes pensées, que ton sommeil soit le plus beau paysage que l'on puisse me laisser admirer. Mon bonheur au creux de tes mains. Que ces mois ne soient plus qu'un vague souvenir, laisse-moi embrasser le futur à tes côtés.
C'est l'amour, le vrai.
Je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime, je l'aime.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Memaliah 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte