Magazine Culture

Fringe [1x o7]

Publié le 16 novembre 2008 par Lulla

dnes_v2_fringe_mini_ban

In Which We Meet Mr Jones // 8 61o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_103560

   Bon, je commence doucement à être largué. Fringe est une série exigeante qui requiert la plus grande attention et une mémoire fort développée. Et encore, on n'en est qu'au début ! 7 épisodes seulement et on a déjà un maximum d'informations à retenir. Autant avec Lost, j'y arrive. Autant avec Fringe et tous ces termes scientifiques, je risque d'avoir plus de mal. En tous cas, cet épisode est loin d'être mon préféré. La scène d'introduction est beaucoup moins réussie que toutes les précédentes et sa résolution est déjà vue. Le coup des cerveaux qui communiquent, c'est quand même la 3ème fois qu'on nous le fait ! En 7 épisodes, c'est un peu limite. Et puis on ne ménage ce pauvre Peter qui se prend une sacrée dose de décharges électriques, alors qu'il a déjà bien morflé dans les épisodes précédents. Les traits d'humour de Walter commencent à lasser. Le personnage est toujours formidablement charismatique et intéressant mais on commence à le connaître, il ne nous surprend plus tellement. L'agent Broyles, par contre, a l'air fasciné à chacune de leurs rencontres.

   Etait-ce bien utile de faire tourner l'intrigue d'Olivia à Francfort en romance ? Je n'en suis pas sûr. Peut-être était-ce une façon de nous la rendre plus sympathique ? C'est vrai qu'elle m'est un peu plus sympathique, son coté bitchy avec Lucas a dû aider. Celui-ci a l'air d'en savoir plus qu'il n'en dit. Je suppose qu'on aura l'occasion de le revoir prochainement, tout comme un certain nombre de protagonistes de cet épisode. Il y a évidemment Mr Jones, très intrigant. Et puis ce nouvel agent double, aidé par sa femme, qui, en plus de ressembler un peu à John Scott physiquement, semble lui-aussi être une taupe. Tout ce qui s'est passé dans l'épisode était prévu afin d'obtenir une réponse. Little Hill, la voilà. Elle est bien mystérieuse. Quand Olivia essaye d'en savoir plus auprès de Broyles, il l'envoie bouler prétextant que sa curiosité est le moteur qui lui permet d'être un aussi bon agent. Il va quand même falloir lui donner des réponses à un moment donné hein !

vlcsnap_123335


// Bilan // Un épisode avec un arrière-goût de déjà-vu. Bien que la série soit toujours fascinante, sa complexité est grandissante et ça pourrait poser problème sur le long terme ...

 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lulla 626 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog