Magazine Société

La Réunion, un DOM pas si “département” que ça

Publié le 17 novembre 2008 par Fifphil

Le blog va doucement reprendre une activité normale après cette coupure de dix jours.

J’ai eu la chance de passer ces vacances dans la France d’en bas, tout en bas, à 10.000 kilomètres au sud : à La Réunion.

Quelques jours dans un département français donc et pourtant…

Comme toujours, avant de partir, nous nous sommes renseignés sur les grèves qui auraient pu affecter notre vol (on est passé entre les gouttes!). Ce que nous n’avions prévu, c’était les grèves sur place.

Le jour suivant notre arrivée, une grève illimitée des transporteurs a commencé sur l’île. Leur revendication était une baisse des prix du carburants.

Deux jours pour bloquer une île

On n’y a pas trop fait attention au début malgré les barrages filtrants.
Ce n’est que le deuxième jour en allant faire quelques courses au Champion du coin qu’on a compris l’ampleur du phénomène : rayons complètement vides et à la sortie du magasin, toutes les pompes à essence étaient à sec.

Imaginez donc l’état de l’économie de la Réunion sachant que cette grève à durer une semaine !

Nous avons donc suivi tout cela de plus près, d’autant plus que le kérosène manqué aussi à l’aéroport et que notre jour de départ approché (je sais, c’est égoïste !).

Et voilà ce que nous avons vu :

  • à La Réunion, c’est le préfet qui fixe le prix de l’essence
  • les professionnels et les particuliers payent le même prix
  • les particuliers soutiennent fortement les grèves puisque une baisse des prix affectent tout le monde
  • au bout de deux jours, les cannes à sucre commençaient à pourrir sur place (la récolte battait son plein)
  • le ministre de l’Outre-Mer, Yves Jégo, a soutenu le blocage de l’île par les routiers car cette grève était en partie contre la région Réunion… de gauche !

Et pour bien nous faire comprendre que nous n’étions pas vraiment dans un département français, les journaux télévisés de TF1 ou France 2 n’abordaient même pas le sujet !

Français ?

Sur place, les réunionnais se sentent finalement très français malgré le peu de considération qu’on leur porte depuis la métropole.

Souvenez-vous l’année dernière, quand les routiers ont menacé de bloquer les raffineries, Nicolas Sarkozy a brandi le spectre de la suspension de permis de conduire aux grévistes.
La même chose à La Réunion, le ministre soutient les transporteurs. Il n’a fallu pourtant que deux jours pour tout paralyser.

Si un département de métropole avait été paralysé ne serait-ce qu’un jour, tous les politiques seraient montés aux créneaux et les micro-trottoirs auraient fleuris !

Alors pour terminer, je me pose une simple question : est-ce que c’est parce que la métropole les ignore que les réunionnais sont si accueillants ?
Si c’est le cas, continuons car cette île est vraiment fabuleuse !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fifphil 13 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine