Magazine En France

Reims, la déchirure entre les Motions A, C et D

Publié le 17 novembre 2008 par Vernon27journal

Faut-il parler de fiasco total? C'est jeudi prochain que la déchirure sera consommée, ou non, définitivement. Cette nuit, cependant, les motions Delanoë, Aubry et Hamon, promptes à fusiller la Motion E de Ségolène Royal, n'ont pas réussi à s'entendre. Des arroseurs arrosés, c'était cousu de fil blanc. Comment la tendance gauche de la gauche pouvait-elle s'entendre avec des libéraux comme Delanoë, et des européens comme Martine Aubry pouvaient-ils faire cause commune avec les amis de Laurent Fabius, tombeurs du référendum sur la Constitution Européenne de 2005? Est-il, encore, besoin de marteler que seul comptait pour eux la destruction politique de Ségolène Royal. Force est de constater que l'argument premier utilisé contre la présidente de la Région Poitou-Charentes est son désir d'alliance avec le MoDem, catalogué pour la circonstance de "Centre-droit", tel un repoussoir. La réponse de Ségolène Royal, hier, les a laissé coi. " La question sera soumise au vote des militants" a-t-elle suggéré. Dans la nuit, ils sont passé à autre chose, s'apercevant de leurs vraies différences, à eux. Ils se sont quitté sans accord, laissant un boulevard à Ségolène Royal.

Lire le dernier coup bas de Hamon à Royal ici


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vernon27journal 10 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine