Magazine

Statuts en liberté

Publié le 17 novembre 2008 par Doespirito @Doespirito

Les statuts de mes amis Facebook n'engendrent pas la mélancolie. Souvent volontairement, parfois par réaction. Rarement involontairement (tout le monde ne s'appelle pas Mickael Vendetta). Je vous en livre quelques-uns ici avec mes commentaires. En préservant la frappe et la ponctuation, autant que faire se peut. Car c'est tout le charme de l'exercice, tout en instinctif.

Lapin
Ça commence fort avec celle qui a été réveillée bien plus tôt que prévu, ce matin. Sophie «tuera la perceuse». Non, pas sur la perceuse, le contrat : sur celui ou celle qui la tient... Federico va s'en occuper. Il travaille tout en finesse, Federico. Pendant ce temps là, d'autres sont déjà à la bourre. Christophe «is super méga hypra en retard». Si, en plus, tu mets à jour ton statut au lieu de te dépêcher, ça va pas le faire... Gilles cavale : « Quand on partout de bon matin parce qu'on avait raté son train...»... A bicycleeeeette ! Un des rares exemples de statuts qui se fredonnent.

Kloug
Il y a ceux qui digèrent lentement un week-end un peu chargé. Emmanuelle «had a russian borchtch & an US carrot cake with the gratin parisien!.» Beuh, même en anglais, le Kloug aux marrons, à jeun, c'est mortel... La culture fait encore recette : Virginie «est enchantée d'avoir vu la Flûte». Ah, Mozart... Et les voyages forment toujours la jeunesse : Pascal «is on the way back from far somewhere.» Traduction, il revient d'au-delà du périphérique. Issy-les-Moulineaux, la Garenne-Bezons, je ne sais pas vous dire, il n'a pas mis de lien vers Google Maps... Quant à Alice, ma petite facebook friend malaisienne, son cœur «is still missing a few beats after a sunday afternoon with Daniel Craig & Cedric Klapisch's film with Romain Duris-"J'aime Bond, James Bond & Paris.".»Je craque, c'est trop mignon...

Ibrahima «pense que les Girondins seront Champion de France». Oui, mais perdre 2-1 face à Lyon, c'est pas ce qu'ils avaient de mieux à faire. Du côté de mes amis américains, on a occupé son dimanche avec une séquence nostalgie. Greg «set up his "VHS" so his kids can watch the wedding video. They have no clue about "be kind rewind" or even how to work the machine --YES I am cool again.» Pas mal du tout, Greg, épater ses mômes en leur montrant comment fonctionne un magnétoscope VHS. Raconte-leur aussi quand tu n'avais qu'une seule ligne de téléphone fixe à la maison, histoire de clouer le bec à ces petits morveux qui monopolisent en permanence la wii, l'écran plasma, et le salon par dessus le marché.

Metropolis1
Bon, ce n'est pas le tout, il faut s'y remettre... Catherine «s'active comme un lundi efficace...mais est obligée de passer par la case "Banque"...» Houlà, espérons qu'elle va toucher 20 000 €. Comme au Monopoly. Mais ça m'étonnerait. Certaines ne sont toujours pas rentrées, comme Véronique, qui «est toujours dans Space Mountain. Quelqu'un pourrait-il m'en sortir ?» Non, on t'a dit trois fois de descendre. Maintenant, l'attraction est fermée jusqu'à mardi, ça t'apprendra. Les gens sérieux affichent sans émotion particulière leur occupation du moment. Emmanuel «rédige un article sur la veille 2.0 sur http://www.webusage.net...» On n'est pas là pour rigoler, quoi, c'est vrai. Jean-Michel «prépare la V2 de Koeo.net pour favoriser le mécénat de compétences entre associations et entreprises.» Même Francis «va former des créateurs d'entreprises de Poitou-Charentes.» Je reprendrai bien un peu de kloug, moi, finalement.

Pendant qu'on bosse ou qu'on digère, il y a aussi ceux qui nous font des niches parce qu'ils sont loin ou en vacances. François sussure ironiquement : «Il fait 23° à San Francisco. C'est mieux qu'à Paris.». Ben tiens, il se fout de nous, en plus. Elisabeth «is in sunny San Francisco ... :o).» Dans le genre j'insiste... Au fait, Lisa, François est à L.A. Tu veux son portable ? Si ça marche entre eux, on aura peut-être la paix.. Xavier est «dans les roseaux du delta du danube...» T'es perdu dans le marais ? Fallait descendre à Saint-Paul, je t'avais dit. 

Bouteillemer
Ça et là, sur l'océan facebookien, flottent quelques bouteilles jetées à la mer. Danka «wants to buy a brand new fenwick ». Allez, les gars un bon mouvement. Danka a besoin d'un petit coup de main pour déménager quarante caisses au 6e sans ascenseur, soyez sympa... Caroline propose des places pour le concert de Gotan Project «45 euros la place Orchestre, qui est tenté? ». Faut voir. Isabelle «Cherche pour un ami un studio ou appart à Paris. Budget : 700€. Join the cause and forward!!!». Si j'en trouve un, je le garde pour moi...

Et pendant ce temps-là, Tanguy «is kidding». C'est du joli, en pleine crise financière.  Renaud «change son statut. Voilà c'est fait.» Top, c'est bon, ne change plus rien. Pascale nous donne le dicton du jour «garde la pêche et perds pas le noyau !!» Jean-François rêvasse sur le quai : «Pourquoi les filles sur la pub du métro pour le salon du mariage sont toujours aussi moche...» Comme me dirait un de mes instituteurs, il en faut combien, à peu près, pour que tu finisses par mettre un "s" ?

Caparis20071213360k0002
Et Charles, au fait, qu'est-ce qu'il devient, celui-là ? Quel boute-en-train, on va encore se marrer quand on lira son nouveau statut Facebook. Ah chic, le voilà. Charles Werquin «nous a quitté ce dimanche matin à 8h30». Mort de rire. On ne s'ennuie pas une seconde avec lui. Tiens, déjà un nouveau statut : Charles Werquin «vous donne un dernier rendez-vous VENDREDI 10 H à l'église Saint-Roch». Ah, tiens, non, ce n'était pas une blague. Adieu, Charles.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Doespirito 925 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte