Magazine People

Doc Gynéco avoue avoir beaucoup souffert des attaques incessantes attaques de ses anciens fans qui lui reprochent de s’être rallié à Nicolas Sarkozy

Publié le 17 novembre 2008 par Fredbkk
A l’occasion d’une interview accordée à des journalistes pour faire la promotion de son nouvel album « Peace Maker » qui va sortir ces jours-ci, le rappeur Doc Gynéco a confié ses états d’âmes en raison des nombreuses attaques qu’il a reçu pour avoir soutenu publiquement la candidature de Nicolas Sarkozy aux présidentielles et s’être affiché plus tard avec lui. Le « Doc » avoue avoir beaucoup souffert des attaques incessantes de son entourage et de ses anciens fans.
Il déclare : «On m’a traité de Bounty, noir à l’extérieur et blanc à l’intérieur, parce que j’étais de droite». Puis il ajoute : «Pour certains, la politique est une histoire de race ou de classe sociale: un ouvrier ne peut être que communiste et moi qui suis métis, je ne peux être que socialiste. C’est très violent et nouveau: ce sont des attaques qui font mal, on ressent des douleurs qu’on ne connaît pas».

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fredbkk 398 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine