Magazine

La "liberté" de Nicolas

Publié le 18 novembre 2008 par Jeanyvessecheresse

J’enrage du détournement grossier de sens de ce mot que, quotidiennement, Nicolas Sarkozy détourne. Il parle, il parle, il parle…

Il parle de la « liberté » de prendre sa retraite à 70 ans, quand Eluard écrit

Sur les marches de la mort - J'écris ton nom

Il parle de « libre » concurrence entre cliniques privées et hôpitaux publics, quand Eluard écrit

Sur la santé revenue - Sur le risque disparu - Sur l'espoir sans souvenir - J'écris ton nom

Il parle de la « liberté » de travailler le dimanche, quand Eluard écrit

Sur le pain blanc des journées - J'écris ton nom

Ah cette fameuse « liberté » de travailler le dimanche ! Et remarquez la constance dans le procédé : phase 1, un sondage bidonné : « travailler le dimanche est payé davantage qu’en semaine [comme en ce moment j’ai du mal à joindre les deux bouts, ça tombe plutôt bien]. Si votre employeur vous proposait [une proposition ça se discute, faut voir] de travailler le dimanche, accepteriez-vous ; qui paraît dans un journal ami sous le titre : « Les Français sont favorables au travail du dimanche à 67% » alors que lorsque l’on examine les réponses, la moitié des personnes interrogées n’est disposée à travailler le dimanche que de temps en temps (et encore n’a-t-on pas interrogé l’ensemble des actifs risquant de devoir travailler le dimanche car la réponse aurait certainement été différente) - Phase 2, on martèle avec la rhétorique populiste habituelle chère à Nicolas "Pourquoi continuer d'empêcher celui qui le veut de travailler le dimanche ? »  – phase 3 on recule un peu devant la bronca, mais on va quand même dans le sens habituel de la liberté du renard dans le poulailler pour annoncer que l’on ne va autoriser l'ouverture


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jeanyvessecheresse 86 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte