Magazine Politique

Yes We Can... foutre le bordel

Publié le 18 novembre 2008 par Dagrouik

Ca pourrait être la devise du PS qui risque de sortir des urnes, devant tant de désinformations et de manipulations et gesticulations d'appareil.

Qui a parlé de synthèse sans la faire ? Qui a voté pour exclure une motion de la commission des résolutions sans respecter les statuts du PS ? Qui a parlé d'un texte de synthèse existant entre Aubry, Hamon et Delanoe... que personne n'a jamais vu alors que Ségolène Royal a eu le courage politique de publier les courriers envoyés aux différentes motions ? Cherchez bien, ce sont eux les adeptes du bordel et eux qui l'alimentent.

Hier Ségolène Royal nous a expliqué que pendant 8 jours, ceux là avaient fait semblant de négocier, d'échanger des mails et autres courriers. Pour finalement au soir du samedi expliquer qu'il n'était pas possible de travailler avec sa motion, et ce sans faire de propositions pour concilier les positions. Forcement, il parait qu'une synthèse entre la carpe, le lapin et le rugbyman était déjà prête... et qu'il ne manquait plus qu'un nom de candidat.

Leurs alliés, c'est la bande des propriétaires de petites féodalités locales qui paniquent devant la démocratie participative, le non cumul des mandats qui serait adapté progressivement ce qui est encore trop... ils flippent devant l'ouverture du parti à la société civile. Le fait de consulter les militants sur des questions de fond leur font renier ce qu'ils ont signé dans leur motions. Certains comme Aubry se présentent à une élection par les militants alors qu'un de ses proches veut revenir sur cette élection par les militants ! Si ce n'est pas du bordel ? qu'est ce donc alors ? On va donc tout régler dans des commissions de résolutions a l'abri de regards, des micros et dans le secret des alcôves... C'est sans doute ça la modernité.

On désinforme comme Martine Aubry à la radio, et tenez vous bien que me répondent des supposés potes ? Ségolène pense que la France est plus à droite et qu'il faut aller vers cela. Ils reprennent les mots de Martine Aubry, sans même apporter d'éléments supplémentaires ou de démonstration. J'ai de la chance, je ne les lirai pas défendre Jack Lang ou Laurent Fabius, grands modèles de fiabilité politique: J'ai fait du ménage.

Pensez donc , si on critique l'absence de travail d'un SN à la riposte qui est devenu porte parole de Benoît Hamon, on vous répond alors avec les arguments de l'individu sur l'arithmétique électorale et pas sur la non publication du rapport d'activité du SN en question. La forme et pas le fond, c'est tellement plus pratique. On doit sûrement apprendre ça en stage au MJS, vu la courte expérience politique du donneur de leçons: Faire du bruit, agiter des mots, mais ne pas creuser les idées. La conquête du pouvoir passe par l'illusion, ça ne vous rappelle pas quelque chose ? Un überpraezident par exemple ? Cette reconquetes.eu passe aussi par des mensonges glissés aux oreilles des journalistes à Reims ? Par des cris et sifflets lancés par un jeune apparatchik déjà "élu" de de Paris grâce à son épuisant travail dans un syndicat ? Devinez qui défendent ces petits producteur de bordel ?

Et tel autre qui dénigrait de manière odieuse Ségolène Royal dans les couloirs, tellement odieux que ça s'entendait à 3 m ? Il lui arrive de cracher sa haine depuis la seule ville de son département que la gauche à perdu lors des municipales de 2008. On pourra s'interroger sur la disparition de son nom du bulletin de vote sur les motions. Etrange anecdote, comme si la forme important plus que le fond, il faut cacher le nom de celui qui rappelle les années 80...

Nos jeunes amis, trouvent ces pratiques morales, modernes et rénovatrices par effet binaire : le Sorcière les critique, donc c'est juste et sain de faire ça. C'est digne de Monty Python : Pour accuser quelqu'un de sorcellerie, il suffit de trouver un témoin qui jure avoir vu la sorcière en A et un autre en B ( ça ne se paye pas cher): On démontré le don d'ubiquité et donc la sorcellerie. Contredisez-les, et vous êtes alors un adepte de la sorcière, une créature diabolique forcément malade (on l'a lu en commentaire à certains endroits). Les autres, eux sont sains, normaux et la référence en matière de gauche.

Ce genre d'animal politique donneur de leçons a un bel avenir politique devant lui! S'il persiste , il pourra devenir petit apparatchik, rouler en Audi, habiter dans le 4e arrondissement de Paris et écraser les pieds de ses sbires avec des pompes à 400 euros... Comme son nouveau modèle refusant l'arithmétique. Je lui ferai parvenir le petit livre marron de l'apparatchick qu'une connaissance prépare.

Un autre génie vous explique doctement que Royal ne pense pas que on puisse faire basculer l'opinion vers la gauche. Ca vous assène des axiomes de ce genre, sans aucune autre forme de procès. Il n'y a même pas de galimatias sémantique pour enrober le tout et aucune référence à la momie de l'île de Ré. On pourra lui rappeler un jour, que son idole n'avait pas de projet socialiste. Tout les verbeuses déclinaisons du contraire sont condamnées par la réalité historique.

On en voit d'autres m'accuser de faire des attaques à la personne, par ce que je dénonce le coté non fiable de Fabius et son CV particulier.... On croirait lire un troll de droite ! On est là dans la personnalisation de la Politique, la confusion de l'action avec le porteur de l'action. C'est exactement ce que ces gens là dénoncent chez les autres. Ils sont donneurs de leçons, pensent à la place des autres avant de vous qualifier de "chien affamé" dans un mail. Un jour je raconterai comment, moi je n'ai pas touché de stock-options à la française ( apportées par Fabius il y a plus de 10 ans ) par ce qu'un jour j'ai ouvert ma gueule dans une entreprise.... Ou que je vous raconte comment j'ai perdu du temps à chercher le plan B de Fabius...

Ce sont les babys-eléphants ! Ils embrassent les postures et pratiques qu'ils ont un temps dénoncé sur leurs propres blogs ou dans des discussions ouvertes : Les convictions s'effacent quand les intérêts personnels des uns et des autres sont en cause. Ils défendent le clan de ceux qui ne veulent pas que ça change. Ils soutiennent de-facto ceux qui sifflent le rappel au front populaire en meeting , ou une citation de Jaurès ! Ils font confiance aux girouettes des années 80 et 90 pour rénover le parti alors que ce passé ne veut pas passer la main....

C'est bien ça leur problème et leur réveil risque d'être fort douloureux un jour prochain ou plus tard....

Pendant ce temps, là certains annoncent le 16 novembre, devant les militants au congrès de Reims: "Nous avons décidé de ne pas rajouter à ce qui est appelé par la presse 'la guerre des chefs' (...) ou ce qui pourrait être ressenti comme une confusion ou un risque de division". Et dès le lendemain envoyaient un fax à l'AFP "Au nom de mes convictions politiques, j'ai donc décidé de soutenir la candidature de Martine Aubry".

Si ce n'est pas du bordel qu'est ce donc ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dagrouik 2453 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines