Magazine En France

PS, les éléphants en troupeau

Publié le 18 novembre 2008 par Vernon27journal

Etonnant spectacle que celui des fringants leaders du PS (ne devrait-ont pas pas dire Leaders Price?) Qu'est-il arrivé à Bertrand Delanoë entre la fin du Congrès de Reims et hier? Pourquoi déclarait-il ne pas prendre position lors du vote des militants, jeudi prochain, puis soudain leur demander de voter pour Martine Aubry? Qui a-t-il rencontré qui lui a fait changé d'avis? Peut-être s'est-il ravisé lorsque d'aucuns lui ont suggéré qu'une Martine Aubry à la tête du PS pourvait très bien faire d'un Bertrand Delanoë un candidat légitime à la présidentielle de 2012. Ce n'est pas ingrat. Le maire de Paris a pu apprécié la mécanique. Le risque, malgré tout, subsiste. En cas d'échec, vendredi, BL pourrait voir son étoile pâlir et Paris se dérober sous ses pieds, lentement et efficacement. Trop d'échecs, petits et moyens, mènent à l'extinction...
Enfin, parmi d'autres, Jack Lang a aussi lancé son appel à battre Royal. Le plus sarkozyste des socialistes, après avoir lâché ses (chers) camarades lors du vote au Congrès de Versailles souhaite, probablement, se racheter une conduite....Et Satan conduit le bal...

Interview de Ségolène Royal hier matin sur France Inter:


Ségolène Royal / France Inter
envoyé par franceinter

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vernon27journal 10 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine