Magazine

David Maisel - Library of Dust

Publié le 18 novembre 2008 par R0udy

Alors que shape+colour y disserte sur la portee metaphysique de la loi thermodynamique de conservation de l'energie, la presentation de la sublime Librairie de la Poussiere de David Maisel se restreint sur Fingerprints a une poignée de cliches, décrivant les restes oxydés des euthanasies de l'hopital psychiatrique Insane Asylum de l'etat de l'Oregon. Lesdites cendres, laissées pour la plupart (5118 en fait) a l'abandon, reposent ad mortem aeternam dans des canettes métalliques probablement récupérées alors dans les dépotoirs des cuisines.

dust3.jpg

dust5.jpg

dust4.jpg

On ne lance pas non plus mi-honteux mi-amuse de débat sur l'iniquité de l'execution par intraveineuse, ni ne nous amusons du parallèle opportuniste légume-homme (bien que servi sur un platohoho), parce que ce serait lourd. Non, on se contente d'admirer les sublimes miroitements de la carcasse de ces gens condamnes a être détenus, et pourquoi pas d'extrapoler, naïvement mais pour la beauté de l'idée, sur l'ultime reflet de l'homme ou de l'âme qu'ils ont laisse derrière eux.

dustroom.jpg

dust1.jpg

dust2.jpg

Le livre, disponible pour 50 dollars sur Amazon, se consulte en partie sur le folio du photographe ou l'on découvrira également une seconde série sur l'Asylum bien plus sombre et suggestive, ainsi que quatre autres projets qui donnèrent lieu a des prises de vue assez artistiques :

davidmaiseloblivion.jpg

davidmaiselamericanmine.jpg

davidmaisellakeproject.jpg

davidmaiselterminalmirage.jpg

Je corrige les fautes ce soir, comme d'hab.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


R0udy 36 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog