Magazine Humeur

lait à la mélamine, boutons d’ascenseurs radio-actifs… vive la mondialisation merde !

Publié le 18 novembre 2008 par Kamizole

Je n’avais pas eu le temps de traiter avant mon départ ce sujet pourtant éminemment grave… Le lait contaminé à la mélanine qui est une substance plastifiante mais présente l’immense avantage - pour les margoulins - de simuler un fort taux de protéines… Un petit air de “vache folle” nourries en leur temps avec des farines animales contaminées par le prion responsable de l’encéphalité bovine, laquelle a été transmise à l’homme dans un certain nombre de cas.

Il me semble que l’on peut faire également un parallèle avec la crise financière qui, partie des morgate subprimes américaines à l’été 2007 s’est progressivement étendue à la planète financière (du fait de la titrisation : mécanisme qui permet de disséminer les risques dans le plus total manque de transparence) et aboutit à l’automne 2008 à une crise bancaire, économique et sociale d’une ampleur proprement aussi extravagante que ravageuse pour “l’économie réelle.”

Au départ, du lait destiné aux nourrissons chinois qui provoque des troubles graves, notamment rénaux. Et qui a entraîné la mort de 4 bébés (mes chiffres datent) et l’hospitalisation de plusieurs centaines, avec sans doute d’importantes séquelles à plus ou moins long terme.

Ensuite, ce furent tous les laits et produits laitiers - sans oublier les dérivés, tels des bonbons “White rabbit” qui seront mis en cause. Non seulement en Chine mais dans un grand nombre de pays, y compris en Afrique. L’Europe s’est défendue d’importer du lait chinois mais des produits à base de lait contaminé y ont été bel et bien découverts !

Or, dernier avatar de ce problème, des oeufs contaminés à la mélanine ont été découverts à Hong Kong… En cause cette fois, l’alimentation animale : non seulement les poules mais aussi un grand nombre d’animaux (porcs, cochons, veaux, etc…).

C’est dire si nos assiettes doivent être surveillées et c’est l’exact reflet d’une mondialisation débridée avec des gens qui n’ont que le fric en tête : par ici l’oseille et tant pis si nous fabriquons de la merde !

Autre “paradis” de la mondialisation : l’Inde… J’appris pendant mes vacances que des boutons d’ascenseur étaient radio-actifs… sans doute pour les mieux repérer dans la nuit si la lumière du hall s’éteint ? Un peu comme les aiguilles de ces réveils qui firent fureur dans les années 60 et dont on sait aujourd’hui que leur lueur verdâtre était due à un matériaux radio-actif.

J’eus la réponse il y a quelques jours en parcourant Le Monde : l’acier indien est produit en recyclant tous les déchets envoyés par les pays de la planète (sur les mêmes dépotoirs qui devaient se charger de désamienter le Clémenceau…) et qu’ils recyclent sans aucune précaution particulière notamment les matériiels radiologiques dont on sait bien qu’ils sont extrêment chargés en ions radio-actifs…

Selon l’article, les Indiens ne peuvent se passer de cet acier recyclé pour maintenir leur production d’acier à bas coût. Mais le vrai problème - mondialisation oblige - n’est-il pas que c’est la planète entière qui en supporte le coût en termes de santé publique ?

Dans la même veine, lu également que les Canadiens entendaient continuer de promouvoir l’amiente ! Ben voyons… Messieurs les empoisonneurs, tirez les premiers !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kamizole 786 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog