Magazine

Des fois il vaut mieux y aller par 4 chemins

Publié le 18 novembre 2008 par Unemarocaine

Deux situations similaires, deux façons de gérer à l'opposé, deux résultats différents.

Situation 1 :

Hier soir, un roman entre les mains complétement absorbée par sa lecture. L'intrigue est saisissante. Mon portable sonne, sans interrompre ma lecture, je tends la main vers l'étagère derrière moi. Je chope mon portable. Un prénom arabe s'y affiche qui ne me dit strictement RIEN. Je réponds par un allo. On me répond par un autre "allo". La voix ne me dit strictement RIEN. Je ne savais pas si je devais parler en arabe ou en français j'enchaine toutefois par "excusez-moi mais vous êtes qui ?". En même temps lui à l'autre bout du fil "ça va ? tu vas bien ?". "oui merci mais vous êtes qui ?!!!". Lui "vous ne vous souvenez pas de moi ?". Moi "euh je ne vais pas y aller par 4 chemins non je ne me souviens pas". Silence. Et puis la révélation un déclic qui me rappelle qui c'est. "désolée désolée je m'en souviens, on s'est croisé l'autre jour. Vraiment désolée, j'ai été absorbée par la lecture d'un roman, là j'émerge". Lui "je t'appelais pour avoir de tes nouvelles, mais là...". Moi "c'est gentil je vais bien encore une fois je suis désolée tu sais quelle que soit la personne qui m'aurait appelé je ne l'aurais pas reconnue". Bon, j'ai exagéré mais il fallait bien que je me rattrape ! :D Bref, la discussion continuait. Mais je sentais qu'il était vraiment affecté et pour cause !!! Avant de raccrocher je présente encore une fois mes excuses. J'ai été vraiment mal aise.

Situation 2 :

Une semaine avant le ramadan, j'ai été installée tranquillement sur le canapé en train de regarder un programme télé quand mon portable a vibré. Je le consulte. Je trouve un message qui dit en susbtance "je suis rentré du Maroc. Les vacances étaient superbes "seda3e". Bon ramadan". Signé "untel". Le seul garçon que je connais portant ce prénom est un ancien camarade de promo qui m'est cher et que j'ai perdu de vue depuis 4 ans à mon grand dam. Je n'ai pas ses nouvelles coordonnées et lui n'a pas mon numéro français. Je me suis dit si j'ai son numéro de tél dans mon répertoire et s'il me parle de ses vacances c'est que je le connais et pourtant j'ai été mais incapable de me souvenir de lui. Dans des situations pareilles, je fais partie de ceux qui mettent des tranches de citron autour de la tête (le fameux 3eguide al 7amde). Machi mel'3aguezine, je l'appelle. Alors là, c'est un exercice assez perilleux et assez marrant. Il décroche j'entends un "allo", la voix ne me dit rien !, je commence par "je viens de voir ton message. Comment ça va ?". Lui "je vais bien je rentre du Maroc". Moi "Besse7a les vacances t'as de la chance toi contrairement à certains !". Lui "mais je t'avais dit que je partais début août quand on s'est vu". Oh bordel, je l'ai déjà rencontré en plus ! Moi "excuse-moi ces temps-ci je suis complétement hors zone. Ca doit être mon Alzhmeir qui reprend le service !!! Alors comment vas-tu ? et la famille au Maroc ?!!!". Je cherche un indice pour le reconnaître, je pose donc des questions vagues sans risques. Lui "un peu la déprime, il pleut ici alors qu'au Maroc il faut beau. La famille va bien. Et en parlant de famille tu sais que ma soeur n'a eu son colis que quand je suis arrivé au Maroc". Yes le voici mon indice. Tout me revient mt. Moi "je l'ai remis à ma soeur mais je crois que X a oublié de l'emmener avec lui. Je l'ai vu chez eux après son départ ". On rigole tous les deux.

En fait, ses parents sont les voisins des beaux parents de ma soeur. Il avait acheté un truc pour sa soeur. Celle-ci en avait besoin rapidement mon beau frère qui partait pour le Maroc devait le lui apporter. Lui travaille dans la banlieue sud ouest de Paris. Ma soeur travaille dans celle nord ouest et ne pouvait avec ses contraintes le rencontrer. Elle m'a donc chargé de le faire. Pour récupérer ce fameux colis, ma soeur m'avait passé son numéro de tél. On s'était retrouvé à Paris. j'ai récupéré le colis on avait papoté un peu et c'est là qu'il m'avait informé qu'il partait au Maroc. 

PS : quelle que soit la personne qui m'appelle ce soir je ne répondrai pas. J'ai oublié mon portable au bureau. Je ne m'en suis aperçue qu'une fois sur les quais du métro.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Mieux vaut en rire

    Cela fait bientôt plus de quinze ans que j’ai un téléphone mobile et pendant longtemps je ne savais même pas ce qu’était un SMS. Lire la suite

    Par  Michel Berreur
    A CLASSER
  • Rien... Nada ...

    Etrange mais en ce moment, la télé ne suscite aucune réaction en moi... Rien à dire, nada... Sauf peut-être que je ne trouve pas l'épisode 4 de 90210 et que je... Lire la suite

    Par  Missbrownie
    A CLASSER
  • Rien ne vaut le réel...

    Aujourd'hui, j'étais de sortie à Paname.Et il m'en est arrivé des choses.A la base j'avais prévu d'y aller pour acheter un tailleur, pasque bon, j'en ai plus... Lire la suite

    Par  Moushette
    A CLASSER
  • Huer est mieux que rien

    Des huées et des sifflets attendues et perpétrées pendant La Marseillaise, avant le début d’un match de soccer France-Tunisie, ont façonné la réponse du... Lire la suite

    Par  Raphael
    A CLASSER
  • Bonne à rien

    Le froid est arrivé depuis quelque temps et avec lui son cortège de bobos. Depuis lundi, c’est tombé sur moi : maux de tête épouvantables, forte crise de... Lire la suite

    Par  Angelita
    A CLASSER
  • 30 ans sinon rien

    C'est l'histoire d'une ado de 13 ansqui après une humiliation fait le vœu d'avoir 30 ans.Le lendemain matin, elle se réveille :elle a 30 ansmais elle a... Lire la suite

    Par  Calissou
    A CLASSER
  • la mémoire de rien

    Il existe, sur le Causse noir, qui s'insère entre le grandiose Mejean et le pittoresque Larzac une rivière plutôt modeste, qui pourtant suffit, à un certain... Lire la suite

    Par  Pjjp44
    A CLASSER

A propos de l’auteur


Unemarocaine 24 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog