Magazine Culture

Dexter épisode 3.08

Publié le 18 novembre 2008 par Red

dexter dexter2 dexter3

Enfin un épisode réussi cette saison. Ca faisait longtemps. L'épisode retrouve les qualités du troisième et dans un registre complètement différent des deux saisons précédantes, cet épisode figure parmi les meilleurs de la série. L'intrigue principale permet de relever le niveau, comme quoi le duo Dexter / Prado peut encore faire des étincelles puisque Miguel demande à Dexter de tuer sa prochaine victime. C'est tellement plus intéressant que les doutes redondants de Dexter sur sa paternité ou sur son amitié / potentielle vie sexuelle avec Prado. Bah quoi, c'est pas parce qu'on a accès aux pensées intérieures du personnage de Dex qu'on sait pour autant ce qu'il fait à ses heures perdues :)

Dexter / Prado :
Le génie de l'intrigue c'est certainement que le rythme est lent mais les scénaristes arrivent à garder le tout plus au moins haletant. On suit les différentes étapes de Dexter avant le fameux moment où il tue sa prochaine victime et Miguel est à ses côtés. Le procureur gagne en profondeur. C'est comme Dexter un serial killer inside. Et au moment où il tue la victime, c'est l'extase. Dexter et Prado ont donc plus au moins les mêmes envies. Arrêtez, réunissez-les, c'est trop gros comme une maison qu'ils vont finir ensemble ... Hum.
J'ai trouvé Jimmy Smits assez convaincant dans cet épisode. S'il y a bien un avantage qu'a cette saison en comparaison à la précédente, c'est qu'elle est plus sombre dans la relation qui lie Dexter aux autres. Après l'enthanasie de l'épisode précédant, voilà Dexter qui apprend le code de son père adoptif à ses potes. C'est assez sinistre et j'aime bien.

Debra :
Comme j'ai trop kiffé le jeu de Jennifer Carpenter, ponctué par des fuck un peu partout. Elle a toujours autant de charisme et se donne à fond, j'aime ça dans une actrice. Sa relation avec Quinn gagne en épaisseur, c'est pas plus mal, là où celle qui la lie à l'indic gagne en mystère. Celui-ci a soudainement disparu alors que Debra se retrouve entourée des arbres fêtiches du skinner en fin d'épisode. J'ai trouvé tout ce qui concerne Debra plutôt bien ficelé, entre sa relation floue avec Quinn qui nous avoue encore un bout de son passé, et celle toujours dynamique avec Dexter quand il cherche la bague parfaite pour Rita ... C'était bien.

Toujours trop de soap :
Pour apporter des touches d'humour à cet épisode quelque peu macabre (moi, être trop into SFU en ce moment?), on nous sort les classiques sauts d'humeur de Rita dû à sa grossesse. Sauf que c'est pas très drôle en fait. La fin était cucul à souhaît, avec la bague parfaite achetée par Dexter mais conseillée par Debra. Encore une fois, Rita nous rappelle que Dexter 3 est avant tout un soap et le mélange avec l'intrigue du procureur ne fait pas bon mélange. Dommage.

En attendant, Batista sort toujours avec sa cop. Ils s'embrassent, ils s'embrassent et ils ne font que ça. Si la scène où Batista est mal à l'aise quand il laisse un message à sa bien aimée (qui ressemble un peu trop à Julie Benz qui joue Rita) peut faire sourire, l'intrigue est inutile et je ne peux m'empêcher de penser qu'elle est là pour combler des lacunes scénaristiques. Qu'on lui case un love interest je ne suis pas contre (enfin si un peu), mais qu'il se passe au moins des trucs. Mais je doute que ce soit une volonté des scénaristes de mettre en avant la vie personnelle des collègues de Dexter puisqu'on avant plusieurs intrigues sur la vie personnelle de Batista en saison 1. Je ne vois pas où nous mènent les scénaristes. C'est comme pour l'histoire du bébé. Au moins, l'intrigue semi-romantique semi-"fuck" de Debra prend de l'avant et fusionne avec celle du skinner. Là, rien.

En bref : Un épisode bon, très bon même par moments. Merci à l'intrigue principale entre Dexter et Prado. Si Michael C Hall a toujours l'air trop absent, le tout passe beaucoup mieux que les épisodes précédents et ça fait plaisir.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Red 41 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte