Magazine

Le "syndrome de la guerre du Golfe" confirmé par un rapport US

Publié le 18 novembre 2008 par Theatrum Belli @TheatrumBelli

Le syndrome de la guerre du Golfe est une véritable affection qui touche plus de 175.000 anciens combattants américains exposés à des agents chimiques lors du conflit de 1991, selon un rapport.

La conclusion de ce rapport établi par une commission à la demande du Congrès américain est que ce syndrome recouvre des troubles physiques distincts des troubles psychiques dont ont pu souffrir les vétérans d'autres conflits armés.

Les symptômes les plus fréquents sont des maux de tête persistants, des douleurs dans tout le corps, des troubles cognitifs, des fatigues inexpliquées, des démangeaisons, des diarrhées chroniques et des problèmes digestifs et respiratoires.

Ce syndrome toucherait environ un quart des quelque 700.000 soldats qui ont servi lors de la libération du Koweït puis de l'intervention en Irak en 1991.

Le rapport estime que les causes des troubles peuvent être de deux ordres: les médicaments, comme le bromure de pyridostigmine, distribués aux soldats pour les protéger contre les gaz innervants, ou les pesticides qui furent largement employés pendant la guerre.

D'autres causes ne peuvent être exclues, ajoute le rapport, notamment l'exposition aux fumées s'échappant des puits de pétrole en feu et de petites expositions au gaz sarin lors de la destruction de stocks appartenant à l'armée irakienne.

"Les études scientifiques ne laissent aucun doute sur le fait que la maladie de la guerre du Golfe est une affection réelle, avec des causes réelles et des conséquences graves sur les vétérans atteints", affirme la commission qui a commencé à se pencher sur le problème en 2002.

La commission, composée de scientifiques indépendants et d'anciens combattants, estime que le Congrès devrait augmenter à hauteur de 60 millions de dollars par an le soutien financier à la recherche sur la santé des vétérans de la première guerre en Irak.

Le gouvernement américain a dépensé près de 440 millions de dollars pour les recherches sanitaires en rapport avec la guerre du Golfe depuis 1994. Ces dépenses ont eu tendance à se réduire au cours des dernières années.

Source du texte : L'EXPRESS.FR


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Elections US : McCain Président

    Si un chihuahua est arrivé à la 1ère place du box office américan la semaine dernière (actuellement 2ème), faut surtout pas s'étonner de voir John Mccain élu... Lire la suite

    Par  Yssems
    A CLASSER
  • Bavure de la marine indienne dans le Golfe d'Aden

    Croyant lutter contre des pirates, la marine indienne a coulé, la semaine dernière, un bateau qui s'est avéré être un chalutier thaïlandais. 14 marins sont... Lire la suite

    Par  Theatrum Belli
    A CLASSER
  • US go home !

    Et une vieille chaussure pourie sur la gueule de Bush pour lui dire bye bye! Lire la suite

    Par  Sam Lebel
    A CLASSER
  • Coup d’œil sur le Golfe du Morbihan

    Photos collectées le 14 février 2009, lors d’une balade dans la presqu’île de Rhuys (partie sud du Golfe du Morbihan) ééÉééÉ Lire la suite

    Par  Zappeuse
    A CLASSER
  • Journaux US pour iPhone

    Il n'y a pas que les quotidiens français qui migrent leur sites web pour l'iPhone. Les Etats-Unis ne sont pas en reste comme vous aurez pu le deviner. Voici... Lire la suite

    Par  Alain Werner
    HIGH TECH, MOBILES
  • Les martyrs du golfe d'Aden

    Si vous avez raté l'execellent reportage diffusé hier sur France 3, en voici un extrait : SOMALIE , YEMEN Lauréat du "Grand Prix du Figra 2008". A voir... Lire la suite

    Par  Kak94
    HUMANITAIRE, SOCIÉTÉ, SOLIDARITÉ
  • WSOP & US OPEN what else ?

    Encore un article sur le golf ? Yes car Rocco Mediate qui vient de perdre l'US OPen aux play offs face à Tiger Woods est aussi un joueur de poker averti. Comme... Lire la suite

    Par  Poker
    AUTRES SPORTS, SPORT

A propos de l’auteur


Theatrum Belli 20892 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte