Magazine Environnement

Ultra violets + sang = autovaccination

Publié le 30 juillet 2007 par Jean-Yves Gauchet
On l'appelle " la grande auto-hémothérapie", elle est encore pratiquée aux USA, en Allemagne, et dans les pays de l'Est. Elle consiste à prélever 400 ml de sang, dans une poche à citrate anticoagulant, à traiter ce sang soit aux UV, soit à l'ozone, puis de les réinjecter en intra-veineuse au même malade ( est ce que cela ne vous rappelle pas certaines pratiques de sportifs attentifs à leurs performances?).
Le but de la manoeuvre est de tuer les virus présents dans cet échantillon, et de les rebalancer dans le flux sanguin où ils serviront d'antigènes sans danger pour une autovaccination parfaitement autologue ...
La Science officielle s'est toujours bouché le nez devant ce genre de bricolage parfaitement efficace sur le plan clinique, mais non validé par les professionnels des dossiers d'AMM ...
Pourtant, une catégorie de malades est sacrifiée à ce rejet: les dialysés, dont le sang passe forcément dans les mêmes tubulures que le malade précédent ( malgré toutes les précautions de désinfection), et accueillent malgré eux du virus hépatite C à tire larigot...
Il suffirait d'adjoindre des UV ou de l'ozone à leur sang réinjecté, pour éviter toute contamination, ou même pour les débarrasser de leur virose ...
Un espoir vient des USA, où des chercheurs en Arizona ont validé un procédé de désinfection anti viral ( pour l'instant limité aux bactériophages, mais le ton est donné ...) de sang vivant avant de le réinjecter avec succès ... enfin on avance ...
iop.org/EJ/article/
newscientisttech

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jean-Yves Gauchet 229 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte