Magazine En France

Vernon, le syndicat CGT du LRBA proteste contre la désinformation

Publié le 20 novembre 2008 par Vernon27journal

Selon le syndicat CGT-DGA du LRBA, journalistes, élus et ministre, lancent des informations non vérifiées et des chiffres erronés. Il proteste contre la satisfaction exprimée par les uns et autres, sur les mesures d'accompagnement des salariés. La réalité est bien différente, écrit la CGT dans le communiqué ci-dessous, dont ce blog est destinataire, sans être concerné mais qui s'interdit toute censure. Cliquer dans "lire la suite" ci-dessous.

DU JOURNALISME A LA DESINFORMATION

Le Démocrate Vernonnais semble, comme certains élus, se réjouir des propositions ministérielles accompagnant la fermeture du LRBA ; ce n’est pas le cas des 450 personnes du site.

Non content dans son édition du 5 novembre 2008 de vanter des mesures d’accompagnement qui n’ont jamais été négociées (l’Administration ne négocie jamais, mais impose toujours son point de vue. Voir par exemple les « négociations » dans le cadre des réformes de la Justice, Education Nationale, Santé, La Poste…), le Démocrate Vernonnais annonce des chiffres qui lorsqu’ils ne sont pas erronés, sont tous simplement faux.

Les textes législatifs (arrêtés) existants aujourd’hui, concernent l’ensemble de la fonction publique. Les textes spécifiques au Ministère de la Défense sont en cours de rédaction (mis à part un arrêté) sans réelle concertation et devraient paraître au cours du premier trimestre 2009. Aujourd’hui, on ne peut que faire confiance en la parole du ministre, dont on ne sait s’il sera toujours là en 2009 pour assumer sa réforme.

Exemple d’interprétation abusive avec l’Indemnité de Départ Volontaire allant de 49000 à 91000 € pour les personnels civils. Outre des conditions d’application drastiques, elle ne concerne en fait qu’un statut bien particulier du Ministère de la Défense, à savoir les ouvriers d’état qui, au LRBA, représentent moins du quart des effectifs du site.

Comme les peintres, le Démocrate Vernonnais revient une semaine plus tard pour la deuxième couche, en considérant le LRBA comme déjà fermé, bien aidé en cela, il faut le reconnaître par certains de nos élus. Ainsi, Mme Hélène Segura pour qui les annonces sont « globalement de bonnes nouvelles », et a déjà prévu de « manger l’enveloppe de 5 millions d’euros avant 2012 » pour pouvoir prétendre à une rallonge. Or si enveloppe de 5 millions d’euros il y a, il serait surprenant qu’elle soit accordée à la CAPE avant la fermeture effective du LRBA, donc 2012. De plus, cette enveloppe n’est qu’un projet, à moins que M. Claude Lacout qui considère que « les mesures de réaménagement sont désormais actées et que … Hervé Morin a mis le paquet » ait des informations dont nous ne disposons pas.

Par ailleurs, sur le fond, que l’Etat se propose de revendre le site DGA/LRBA pour l’euro symbolique et de le transformer en zone franche est un véritable scandale. Ces biens ont été financés par le contribuable et appartiennent à la nation. La collectivité (la CAPE et/ou la commune) y perdrait doublement, sans aucune garantie de création pure d’emplois (ce pourrait être un transfert local d’emplois), d’une part sur la vente, et d’autre part sur les aides financières attribuées aux entreprises privées qui viendraient s’installer (exonérations de la taxe professionnelle et de charges sur les salaires pendant plusieurs années). Une fois de plus, l’argent public servirait à financer des entreprises privées.

Les journalistes qui ne sont pas rentrés au LRBA, donc qui n’ont rien vu de l’entretien entre le ministre et les organisations syndicales, ni de ses explications au personnel, considèrent donc en croyant sur parole un ministre soucieux d’apaiser un climat social tendu, qu’il est arrivé avec des éléments concrets ; mais il n’en est rien. En dehors des futures hypothétiques navettes mises en place entre Vernon et Val de Reuil ou Evreux, les 100 à 120 postes proposés par Hervé Morin à la base aérienne d’Evreux ne sont pour l’instant qu’une annonce qui n’engagent que ceux qui y croient.

Face à la manipulation et à la désinformation du pouvoir en place, que la presse et les élus gardent leur objectivité !

Le syndicat CGT du site DGA/Vernon


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vernon27journal 10 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine