Magazine

Encore la mémoire !

Publié le 20 novembre 2008 par Jihelpe
18 novembre 2008

Et la grève dans tout ça ?
Pas de grève pour les coups bas au Parti socialiste.



Un montage honteusement stalinien, où l’on montre une Ségolène Royale amorphe et « gnangnan » et une Martine Aubry battante (et même farouchement socialiste !!!),que j'ai reçu chez moi par courriel avec le titre ci dessous


CAMARADES POUR CHOISIR EN TOUTE OBECTIVITE


Segovsmartine
envoyé par compartjmarEn toute objectivité, il manque un candidat ;
En toute objectivité, je peux faire, avec les mêmes images de départ, un montage qui donnera le sentiment contraire à celui voulu ici,
En toute objectivité, je ne vote pas pour ceux qui veulent faire alliance avec le modem, comme Ségolène Royale,
En toute objectivité, je ne vote pas pour ceux qui font alliance avec le Modem, comme Martine Aubry,
En toute objectivité, je ne vote pas pour ceux qui étaient au gouvernement Jospin, lorsqu'il a signé à Barcelone, à Amsterdam et à Nice avec Chirac, comme Fabius, Aubry ou Lang ou Royal...

Petits rappels complètement vrais:
Mars 1997: Lionel Jospin juge la décision de fermeture de l'usine Renault de Vilvorde "financièrement, industriellement et socialement aberrante". Celle-ci sera fermée le 28 juin, trois semaines après la prise de fonction du nouveau Premier ministre.
Privatisation du groupe d'assurances Gan et ouverture du capital de Thomson Multimédia, qui se poursuit en 2000.
Privatisation du
Crédit industriel et commercial (CIC), racheté par le Crédit mutuel à 68 %, et du CNP Assurances.
12 mars 1999 : décret privatisant après
recapitalisation le Crédit lyonnais.
Ouverture du capital d'
Air France et privatisation du groupe industriel Eramet.
Octobre 2000 : Ouverture du capital d'Aérospatiale (qui devient EADS).

Février 2001 ; ratification du Traité de Nice, traité libéral de l’Europe des affaires…
Tout cela pour finir en apothéose le
21 avril : premier tour de l'élection présidentielle, à l'issue duquel le Premier ministre Lionel Jospin est éliminé (16,2 %) au profit du candidat du Front National Jean-Marie Le Pen (16,9 %). Et dans la vidéo, Martine Aubry affirme avec force :
"J'ai toujours dit que le service public était le patrimoine de ceux qui n'en ont pas..."
Le gouvernement auquel elle a participé activement l'a montré et démontré. La droite n’a jamais autant privatisé en si peu de temps…
En toute objectivité,
un peu de mémoire serait la bienvenue



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jihelpe 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte