Magazine Amérique du nord

Zion, le paradis

Publié le 23 novembre 2008 par Kylar
Samedi 17 mai 2008, fin d'après-midi
Il est déjà 15 heures, il faut se rendre à l'évidence, il y a de la route à faire et, surtout, encore une splendeur à découvrir avant ce soir ! Personnellement, avec le recul, je serais bien resté (beaucoup) plus longtemps à Bryce ! Vous n'avez pas été sans le remarquer, j'imagine, mais j'ai eu beaucoup de difficultés à passer à la suite du voyage... Ici, je peux me le permettre ! C'est donc à regret que je regagne ma place dans le bus. Quelques 120 kilomètres à parcourir sur la UT63, puis sur la UT12, avant de retrouver, comme ce matin la US89, qui nous conduit à l'embranchement vers la UT9 pour une vingtaine de kilomètres. Nous sommes maintenant sur la Zion - Mount Carmel Highway.

Zion, le paradis

Checkerboard Mesa (2033 m), l'échiquier


A l'entrée Est du parc national de Zion, le paysage a complètement changé. Et la première chose que l'on découvre, c'est Checkerboard Mesa, autrement dit la montagne en damier, également appelée l'échiquier. On comprend immédiatement pourquoi !

Zion, le paradis

D'impressionnantes falaises de grès rouge-orange !


La route va ensuite successivement emprunter deux tunnels : un premier à circulation alternée, puis un deuxième, long de près de 2 kilomètres, interdit aux vélos et aux piétons, qui doivent être accompagnés par un véhicule des Rangers. Souvenez-vous bien : admirez la vue, lors du passage devant chacune des fenêtres taillées dans la roche, et exprimez-vous le plus fort possible par des "Ooohhh!", sinon, à la sortie, les rangers vous obligent à recommencer...
Ensuite, après de nombreux lacets, nous faisons un petit arrêt photos au pied de The East Temple qui culmine à 2350 m. Ici la roche est d'une couleur rouge-orangée mélangée de blanc, d'un très bel effet, ne trouvez-vous pas ?

Zion, le paradis

The East Temple (2350 m)


Remarquez également la couleur du bitume de la route : elle est rouge [comme le bus, me diront certains, mais ce n'est pas la bonne réponse !] Et ce n'est pas un hasard, c'est vraiment pour respecter l'harmonie du lieu.
Après un mitraillage photos d'à peine dix petites minutes, on reprend la route jusque dans la vallée de la Virgin River. Cela représente un dénivelé de 540 mètres depuis l'entrée du parc (environ 8 kilomètres, à vol d'oiseau).
Nous n'avons, hélas, pas le temps d'en voir beaucoup plus. Cela passe trop vite : il est déjà presque 18 heures, et 140 kilomètres nous séparent de notre hôtel...
Avant de nous y retrouver, cela me permet de vous parler un peu de ce parc.

Zion, le paradis

Virgin River


Zion doit son nom, comme Bryce, à ses premiers "découvreurs" occidentaux. En effet, "Zion" vient d'un ancien mot hébreu signifiant "refuge" ou "sanctuaire". Les mormons, pétris de culture biblique qui, confrontés pour la première fois à ces décors titanesques et dépouillés, furent certains d'y reconnaître la légendaire Sion.
Le site, comme la plupart des parcs nationaux de la région, se caractérise par l'impressionnant travail des mouvements géologiques combiné à l'érosion.
Canyons, falaises abruptes de grès, formations rocheuses colossales évocatrices de tours ou de dômes, défilés et gorges étroites, stries sculptées par les éléments, dunes pétrifiées, les lieux semblent être le terrain de jeux abandonné d'une peuplade de géants disparus.
Au début des années 1850, des fermiers mormons, venus du Grand Lac Salé, sont les premiers à véritablement s'installer. Ils exploitent le bois, développent l'élevage et pratiquent l'irrigation. Ils choisissent le nom de Kolob qui désigne l'étoile la plus proche de Dieu. En 1858, un missionnaire mormon, accompagné d'un guide Paiute, explore le canyon de Zion. Quelques années plus tard, l'agriculture se développe, notamment sous l'influence d'Isaac Behunin, qui introduit le tabac et la canne à sucre. C'est sans doute lui qui baptise l'endroit "Zion". La mise en valeur agricole cessa en 1909, lorsque l'endroit devint monument national, avant d'être classé parc national en 1919.

Zion, le paradis

The East Temple


Mais si vous prenez un peu de temps pour le découvrir, sachez que, contrairement à Bryce Canyon, les sentiers partent du fond de la vallée pour gravir les murailles du canyon. Et il y a de quoi faire, parait-il... Le Zion Canyon Scenic Drive, le long de la Virgin River, se visite par navettes, et est le point de départ de nombreuses randonnées.
Et j'entends déjà certains d'entre vous [les connaisseurs ?] évoquer le Zion de Bob Marley... On en parle la prochaine fois, si vous le voulez bien...
[à suivre...]

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kylar 99 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte