Magazine Culture

Grey's Anatomy [5x o9]

Publié le 24 novembre 2008 par Lulla

dnes_v2_grey_mini_ban

In The Midnight Hour // 15 7oo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_139582

   C'est fou ce que le Seattle Grace peut traîner de médecins déprimés voire dépressifs. Des gens malades qui soignent d'autres gens malades. C'est la définition que je me suis toujours faite des hôpitaux. Je crois de toute façon que face à tout ce malheur quotidien, on ne peut pas rester parfaitement sain d'esprit. Regardez cette pauvre Izzie. Elle ne tiendra jamais le choc. Elle ne deviendra jamais un grand chirurgien respecté. Elle est trop humaine, elle souffre trop. En être déjà à ce stade après si peu de temps passé à l'hôpital, c'est très mauvais signe. Denny est toujours là. Dans sa tête. Après l'avoir touché, elle a fait l'amour avec lui. Et il lui procurait beaucoup de plaisir apparemment. C'est très très inquiétant pour la santé mentale d'Izzie bien sûr mais aussi pour celles de Shonda Rhimes et de sa tribu de scénaristes. Ils sont allés trop loin. Certains parleront de "Jump The Shark". Vous savez, ce moment si cher à Fonzie dans Happy Days où une série va trop loin et perd totalement en crédibilité. Pour ma part, je reste encore sur mes gardes. Je reste persuadé que ça peut amener de belles choses sur la longueur. D'ailleurs, si l'on fait fi de toutes notions de crédibilité, ces scènes entre Izzie et Denny sont très belles. Elles m'ont ému. C'est en parti dû à Katherine Heigl que je n'ai jamais trouvée aussi bonne. Je n'ai jamais trop compris pourquoi elle avait remporté quelques prix d'interprétration à diverses cérémonies et là, je dois reconnaître que je comprends mieux. Elle a un talent certain pour jouer les folles. Et puis il y a eu cette chanson extraite du dernier album de Dido et qui s'appelle Quiet Times. Elle est arrivée comme ça dans l'épisode sans que je m'y attende et elle m'a emporté. Je l'écoute beaucoup en ce moment, je la trouve simplement magnifique (je vous parlerais d'ailleurs prochainement de cet album). Les paroles collaient parfaitement à la scène. Ca m'a vraiment plu. Maintenant, la présence de Denny et ses quelques paroles qu'il répéte en boucle m'agacent au plus haut point.

   Les facéties des internes ont pris une tournure tragique et c'est exactement ce que j'espérais. Après les sutures, toujours sur l'intiative de Lexi, ils ont décidé de se lancer dans une ablation de l'appendice. Le cobaye étant Sadie, la nouvelle. Elle s'est portée candidate avec joie. Cette fille a de sérieux problèmes aussi. Comme sa grande copine Deth et comme tous les autres en fait. Qu'est-ce que Lexi cherchait à prouver dans cette initiative plus qu'hasardeuse ? J'ai beau chercher, je ne comprends pas bien. Se faire remarquer peut-être, tout simplement. De sa soeur, de George (toujours aussi invisible), de ses supérieurs ... Si Cristina & co menaient la vie dure à leurs internes, ce n'est rien comparé à ce qui les attends ! Au rayon des déprimés, Bailey et Callie commencent à sombrer. Callie est complêtement paumée depuis le départ d'Erica et Bailey semble se lasser de son métier. Elle a besoin de nouveaux challenges. Que lui réserve-t-on ? La scène que les deux femmes partargent est en tous cas très belle. L'attention que Sloane a porté à la petite fille dont le papa était atteint d'épilepsie nous a montré une autre facette du personnage, plus tendre. Il ferait sûrement un bon père, contre toutes attentes. Mais pour ça, il lui faudrait trouver sa dame. Et ce n'est pas en reniflant du coté de Lexi que ça va s'arranger. Il va flancher, je le sens ! Un mot pour parler d'Owen et Cristina : lent. Je ne sais pas ce qu'ils attendent pour sauter le pas mais c'est légérement énervant. Ca a un petit coté touchant aussi. Mais ne tournons plus autour du pot ! Il va quand même falloir trouver un axe intéressant pour traiter de cette énième histoire entre deux médecins à un niveau de hièrarchie différent. Il y a Meredith et Derek, il y a eu Cristina et Burke ... Bon courage pour faire du neuf avec du vieux !

vlcsnap_133588


// Bilan // L'ambiance nocturnale de cet épisode joue beaucoup dans l'impression relativement bonne que j'en ai eu. C'est vrai que l'on part dans le grand n'importe quoi concernant Izzie mais c'est intéressant, quelque part. 

   


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lulla 626 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte