Magazine Football

Les Verts touchent le fond, Rennes coince Bordeaux…

Publié le 24 novembre 2008 par N0w33d59

Jouer à domicile n’était pas un gage de réussite samedi, lors des six premiers matchs de la 15e journée de Ligue 1. Seuls Caen face à Auxerre (1-0) et Lorient devant Toulouse (1-0) ont su offrir la victoire à leurs supporters. Bordeaux espérait mieux face à Rennes (1-1) et manque une occasion de repasser devant les Bretons au classement. Nice en a profité pour doubler tout le monde grâce à son court succès à St-Etienne (0-1), plongeant par la même occasion les Verts en position de lanterne rouge. Car dans le même temps, Valenciennes et Sochaux se sont neutralisés (2-2) au terme d’un match diaboliquement indécis. Enfin, Grenoble n’a pas pu se défaire du Havre (0-0).

Bordeaux s’en sort bien (Bordeaux 1-1 Rennes)

Laurent Blanc avait choisi d’aligner la grosse équipe à Chaban-Delmas, avec Cavenaghi associé à Chamakh, soutenus par Gourcuff. Mais Bordeaux n’a pas pu se défaire de Rennes (1-1) et stagne au classement. Les Girondins ont pris l’ascendant dans le jeu au fil des minutes et ont poussé le bloc breton à reculer. Mais ils se plantaient eux-mêmes une épine dans le pied. Sur un renvoi de Valverde directement sur Thomert, l’attaquant rennais n’avait plus qu’à pousser le ballon dans le but vide (20e, 0-1). Le gardien bordelais évitait ensuite le pire en sortant dans les pieds de Briand (28e) puis de Mangane (45e+2). Les Girondins ont eu du mal à inquiéter Douchez, tombant sur des Rouge et Noir très solides défensivement. Après la pause, ils égalisaient pourtant sur leur première véritable occasion. Contre son ancienne équipe, Gourcuff chipait le ballon dans les pieds de Mangane et marquait dans le but vide (59e, 1-1). Un but contre le cours du jeu car les Rennais s’étaient montré les plus menaçants depuis le retour des vestiaires. Bordeaux finissait fort mais en vain.

Ce qu’il faut retenir : Au classement provisoire, Bordeaux est 6e avec 25 points, Rennes est 4e avec 26 points. Les Girondins restent sur une série de quatre points pris sur douze possibles et sont sur la pente descendante. A l’inverse, tout va bien pour Rennes, invaincu depuis la 2e journée et qui n’avait plus encaissé de but à l’extérieur depuis 623 minutes.

Les Verts n’iront pas plus bas (Saint-Etienne 0-1 Nice)

Saint-Etienne s’empare de la lanterne rouge après sa défaite contre Nice (0-1) sous la neige de Geoffroy-Guichard. Les Aiglons n’ont pas eu besoin de cinquante occasions pour assurer les trois points. Sur la première, un corner tiré par Hellebuyck, Echouafni trompait Janot de la tête (19e, 0-1) contre le cours du jeu. Dur pour la confiance des Stéphanois, bien entrés dans la partie mais obligés de redoubler d’efforts face à des Azuréens encore plus regroupés et procédant en contre-attaque. D’autant que les hommes d’Alain Perrin, amputés de nombreux titulaires, ont fait montre de fébrilité et d’imprécisions techniques. Après la pause, les coéquipiers de Gomis retrouvaient des couleurs mais Kanté sauvait la baraque face à l’international français (59e). Puis Varrault prenait le ballon en pleine tête sur une reprise de volée magnifique et cadrée de son coéquipier Hautcoeur (61e). Plusieurs occasions supplémentaires n’y ont rien changé. Malgré une nette domination, les Stéphanois poursuivent leur descente aux enfers. Ils touchent désormais le fond.

Ce qu’il faut retenir : au classement provisoire, St-Etienne est 20e avec 10 points. Nice est 2e avec 28 points, une première depuis cinq ans. La hiérarchie a été respectée, Nice poursuit son bonhomme de chemin dans le haut du tableau tandis que les Verts encaissent leur 11e défaite, le record de la saison. A noter, la 8e passe décisive pour Hellebuyck.

VA tout proche de la rupture (Valenciennes 2-2 Sochaux)

Les deux équipes se sont neutralisées (2-2) au stade Nungesser, pour ce match de la mort entre les deux derniers du classement. VA est passé par tous les états. Les Nordistes ont d’abord peiné à se montrer dangereux. Pire, sur une passe en retrait d’Abardonado directement sur Erding, l’attaquant turc crucifiait Penneteau d’un tir piqué (39e, 0-1) et scellait le score à la pause. Le public entonnait alors des chants à la gloire de Savidan, parti sous les cieux de Caen… Après la mi-temps, Antoine Kombaouré sortait Abardonado. Suspendu mais placé dans la tribune juste derrière le banc des Lionceaux, Francis Gillot assistait ensuite au désastre. Saez redonnait espoir aux Valenciennois d’une frappe de quinze mètres mal appréciée par Richert (64e, 1-1), puis Audel renversait complètement la vapeur d’une frappe croisée en force (67e, 2-1). Mais VA terminait à dix après le second carton jaune de Lacourt (72e) et craquait dans les dernières minutes, sur une tête de Privat (86e, 2-2). Les Doubistes auraient même dû hériter d’un penalty quelques minutes plus tard, pour une faute sur Martin (88e).

Ce qu’il faut retenir : au classement, Valenciennes est 19e avec 10 points, Sochaux est 18e avec 10 points. Les deux équipes peuvent nourrir des regrets. Ce match nul n’arrange personne même s’il permet aux deux formations de passer devant St-Etienne au classement.

Toulouse espérait mieux (Lorient 1-0 Toulouse)

Les Merlus ont acquis une victoire (1-0) précieuse au Moustoir face à des Toulousains performants depuis le début de la saison. Servi par Vahirua, Gameiro allumait la première mèche mais perdait son duel avec Carrasso (7e). Les Lorientais ont dominé dans le jeu mais les Violets ont bien tenu et ont eu les occasions pour ouvrir la marque. Christian Gourcuff se voyait confronté à un problème tactique et décidait de lancer le défenseur axial Genton au poste de latéral droit (58e), à la place de Boutruche blessé, lui-même entré à la place de Jallet blessé ! Audard a permis d’assurer l’essentiel en repoussant deux frappes toulousaines. Puis sur un ballon perdu dans l’entrejeu par le TFC, Gameiro profitait d’un centre en retrait parfait d’Abriel pour trouver l’ouverture seul face au but (73e, 1-0).

Ce qu’il faut retenir : au classement, Lorient est 12e avec 19 points, Toulouse est 7e avec 25 points. Abriel et Gameiro se trouvent les yeux fermés cette saison côté lorientais et permettent aux Merlus de prendre leurs distances avec la zone rouge. Cette défaite n’est pas dramatique pour Toulouse.

Caen retrouve le sourire (Caen 1-0 Auxerre)

Les Caennais se sont imposés (1-0) sans briller devant leur public de Michel D’Ornano. Bête noire des Caennais, les Bourguignons sont bien entrés dans le match mais les Normands ont pris la main après le premier quart d’heure. Emmenés par Savidan, les hommes de Franck Dumas ont mis la pression sur le but de Riou, jusqu’à trouver la faille sur corner avec une tête décroisée de Lemaitre sous la barre (56e, 1-0). Mais sur l’ensemble du match, les Auxerrois ont eu plusieurs opportunités pour marquer et méritaient sans doute le match nul. La plus grosse occasion est à mettre au crédit de Niculae qui forçait Sorbon à revenir à toutes enjambées pour dégager le ballon sur sa ligne alors que Planté était battu (68e). Un coup de pied arrêté aurait finalement fait la différence entre les deux équipes.

Ce qu’il faut retenir : au classement provisoire, Caen est 9e avec 21 points, Auxerre est 13e avec 19 points. Caen n’avait plus gagné sur sa pelouse depuis deux mois et prend un bon bol d’air. Auxerre reste coincé dans le ventre-mou du championnat.

Grenoble prend froid (Grenoble 0-0 Le Havre)

Grenoble a sans doute été trop frileux au stade des Alpes face aux Havrais pour empocher les trois points recherchés. Les deux équipes n’ont pas pu se départager (0-0). La partie entre les deux promus a été équilibrée et aurait pu basculer sur un détail. Les deux formations ont su se montrer dangereuses en première période avec plusieurs occasions de part et d’autre. Après la pause, Le Havre laissait la conduite du jeu à son hôte, préférant préserver le match nul. Les hommes de Mécha Bazdarevic n’ont pas su trouver la faille.

Ce qu’il faut retenir : au classement, Grenoble est 11e avec 20 points, Le Havre est 16e avec 12 points. Les Grenoblois espéraient empocher une victoire à domicile, ce qu’ils n’ont pas su faire depuis le 30 août. Le Havre est désormais sorti de la zone rouge depuis trois journées.

La bonne opération est à mettre au crédit de Nice qui monte sur le podium.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


N0w33d59 292 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines