Magazine France

PS : Parti de la Scission

Publié le 24 novembre 2008 par Davidme

Que dire devant le triste spectacle donné par le PS ce week-end ? Rien, si ce n’est constater ce que j’écris sur ce blog depuis 2005 : à savoir que le PS est un corps inanimé miné structurellement par ses courants, ses guerres de personnes et ses lignes de fractures politiques.

42 voix d’écarts. Peu importe finalement. Ce qui ressort de ce scrutin, c’est que ce parti qui se dit démocratique est truffé d’irrégularités de vote. On le sait depuis des années, cela éclate désormais au grand jour. Oui, il faudrait revoter et comme dans les pays africains envoyer des émissaires indépendants chargés de contrôler la régularité des votes !

Mais au final, revoter sert-il à quelque chose ? Oui pour l’image, non pour le fond du problème. Ce parti est mort. Il faut partir, oser faire scission et aller créer autre chose ailleurs. Aubry, Emanuelli, Fabius, Bartolone, Cambadélis, ou encore Delanoë sont incapables de porter une rénovation. Ils sont les dignes descendants de Guy Mollet et de
la SFIO. Loin de la créativité de ce que devrait être les socialistes. On parle de double discours chez Ségolène Royal…Que dire de Martine Aubry qui passe deux jours lors du congrès de Reims à éructer contre les alliances avec le Modem, alors qu’elle pratique elle-même les alliances avec m le Modem à Lille, la ville dont elle est maire ? Ce n’est pas du socialisme, c’est du mollétisme tout simplement !

Alors, oui, je le dis, il faut partir et aller créer un pôle nouveau qui travaillera en profondeur sur le socialisme au 21ème siècle. Il faut partir à la rencontre des Français, et montrer que la gauche, ce n’est plus le PS mais autre chose. Il faut en finir avec cet archaïsme de fonctionnement. Interrogé sur le PS, François Bayrou déclarait hier : « Je dis qu’il faut une alternative au pouvoir actuel et que cette alternative implique des rassemblements ». Les rénovateurs du PS devraient eux aussi faire un pas vers le rassemblement nouveau, humaniste, laïc, et moderne qu’ils peuvent construire avec Bayrou, Cohn-Bendit et quelques autres encore. S’ils ne le font pas et ne vont pas gauchir un peu les positions du Modem et de ses partisans, alors les socialistes seront battus au 1er tour en 2012.
Etre socialiste et donc résistant, aujourd’hui, c’est à mon sens être capable de quitter cette organisation qui nous mine et détruit toutes les idées et toutes les générations nouvelles. Qui le fera ?

 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Davidme 125 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte