Magazine Asie

Pussy in candies

Publié le 24 novembre 2008 par Aboivine

Au Japon on appelle ça les ≪ UFO Catcher ≫. Vous savez, ces machines de jeu ou vous essayez d’attraper une peluche ou n’importe quelle babiole à l’aide d’une espèce de grosse pince que vous contrôlez par un petit joystick ou quelques boutons flashy, le tout en échange d’une petite piécette. Au Japon il y en a littéralement partout, notamment dans les games centers ou elles pullulent par dizaines.

En plus de la liste abominablement longue de petites babioles qu’on peut y piocher les jours ou la chance sourit, on peut voir régulièrement des machines remplies de lots très alléchants (imaginez, une Wii pour à peine 1 euros !!), mais malheureusement tous plus gros que la pince elle même (pourtant je vous assure qu’il y en a qui essaient régulièrement !). Parfois on a aussi des sucreries… ou des paquets de chips. (et la définitivement je décroche, je ne saisi plus le moindre intérêt du truc)

Enfin si vous me direz, il y a toujours le cote ≪ machine à rêve ≫, et si ça peut allumer l’étincelle du bonheur dans les yeux d’un enfant, ça vaut bien 1 euro. Ok, ok, je suis d’accord. (prenez gare a ne pas trop pourrir votre progéniture tout de même)

Je disais donc, d’accord pour le coup de la magie immaculée de l’enfance. Mais alors il va falloir qu’on m’explique ce que ÇA foutait dans ce soit disant petit paradis pour bambins !

Pussy in candies.

From Japon

Appelons un chat un chat, ce sont justement des DVD qui en montrent… ! (on ne débattra pas du bon gout de cette paraphrase, j’ai pas trouve autre chose pour que Google ne renvoie pas tous les dégénérés lubriques d’Internet sur cet article)

Pussy in candies.

From Japon

Bon ok on est au Japon, il y a la légende urbaine du distributeur automatique de ≪ linge de corps d’occasion ≫ ( admirez la encore cet habile contournement des robots sémantiques :p ) et les revues porno dans tous les combinis, certes à portée de mains enfantines mais tout de même pas sur des présentoirs Mickey. Alors que la on est quand même à deux pas d’une gare et dans un rayon d’un kilomètre on trouve au moins 3 écoles primaires… Bref même si les parents interdisent de trainer dans le coin, on ne peut pas être sur qu’un jour un gosse n’accusera pas son poisson Maurice d’avoir ramène un CD bizarre a la maison…

Je pousse le bouchon un peu trop loin ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aboivine 5 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte