Magazine Rugby

Bayonne confirme...Bourgoin aussi.

Publié le 24 novembre 2008 par Ansolo
Blog de antoine-rugby :Renvoi aux 22, Bayonne confirme...Bourgoin aussi.

Tout va pour le mieux à Bayonne.

Et rien ne va plus à Bourgoin...

Les supporters de l'Aviron Bayonnais ont beau faire preuve d'une certaine réserve et ne pas trop l'avouer, on commence à sérieusement croire à un joli printemps du côté de Jean-Dauger. Avec neuf victoires (dont quatre de suite) pour seulement deux défaites, l'Aviron occupe la deuxième place du Top14, avec une avance de sept points sur le cinquième, Clermont. Les ciel-et-blanc ont passé une véritable correction au Montpellier Hérault Rugby Club (42 à 9) il est vrai très diminué par de nombreuses absences. Qui plus est, la manière, qui n'était pas forcément au rendez-vous jusqu'à présent, a impressionné. Les trois-quart bayonnais ont offert un très joli spectacle, emmenés par un Craig Gower des grands jours. Les Montpelliérains n'ont tout simplement jamais été en mesure d'inquiéter les coéquipiers de Rémi Martin, toutjours à son avantage dans le combat.

Le programme des bayonnais leur réserve néanmoins deux gros déplacements à Toulouse puis à Paris. On comprend que le discours des dirigeants soient - encore - à l'humilité. D'autant que les grosses écuries vont récupérer leurs bataillons d'internationaux de retour des test-matches d'automne.

Mais le temps des vaches maigres semble malgré tout enterré. L'Aviron ne devrait pas connaître les affres d'une fin de saison à regarder dans le rétroviseur. La stabilité de l'effectif, les renforts ciblés et les progrès individuels (Gower, mais également Peyras ou Roumieu) ont donné à cette équipe des arguments de poids. Quant à Richard Dourthe, il a sans doute une influence très favorable sur la "grinta" dont cette équipe fait preuve actuellement.

De son côté, le CS Bourgoin-Jallieu poursuit son chemin de croix. et confirme ses grosses difficultés en championnat. Nouvelle défaite à Pierre-Rajon face à un Stade Toulousain qui pourtant ne présentait pas sont meilleur visage. Ce qui inquiète, au lieu de rassurer, c'est que Bourgoin ne joue pas mal. Et la concomitance des mauvais résultats et de la crise de gouvernance que traverse le club ne donne pas vraiment des motifs d'espoir. On ne sait pas trop comment les hommes d'Eric Catinot vont gérer les prochains matches, en particulier à Castres le week-end prochain. Le discours des joueurs est exemplaire d'abnégation et d'optimisme. Les ciel-et-grenat veulent se battre. Après tout, on n'a disputé que la 11ème des 26 manches que compte la saison régulière.

Petit match entre amis

Pendant ce temps, les deux clubs Landais ont disputé leur derby. Voilà presque quinze ans (joli symbole numérique) que Dax et Mont-de-Marsan ne s'étaient plus rencontré en championnat "élite". C'est chose faite, sous le regard de glorieux anciens de la finales 1963 (photo), qui avait vu l'équipe d'André Boniface l'emporter face aux hommes de Pierre Albaladejo. La tribune d'honneur du stade Guy-Boniface avait belle allure ce samedi, et du haut de son Paradis, Guy a dû trouver le moment sympathique.

Au fait, sur la pelouse, dans un climat moins orageux qu'au Stade Lescure  il y a 45 ans, la rencontre s'est soldée par un 12-6 sans grand intérêt rugbystique en faveur du Stade Montois. Celui-ci a inscrit 3 points de plus qu'en 1963. L'US Dax, comme un fait exprès, a marqué six points, comme lors de la finale...pour le même résultat. A ceci près que le Brennus n'était pas l'enjeu de la rencontre de samedi. Loin, très loin de là...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ansolo 109 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines