Magazine Informatique

Service public, open source et développement durable: L'exemple de la ville d'Albi

Publié le 24 novembre 2008 par Joll

Bonjour,

La première fois que j'ai entendu parlé d'open source, de service public et de développement durable, c'est lors de la mise en place des Vendanges du libre sur le Tarn. En travaillant avec Jean-François Martel, DSI de la Mairie, j'ai découvert que la Mairie avait non seulement migré l'ensemble de ses postes vers open office mais avait aussi inclus les logiciels libres dans son agenda 21. Il est intéressant de voir sous quel angle la ville a développé son approche du libre.

"Fiche action 33 de l'agenda 21 - Orientation : Inscrire la collectivité dans une dynamique constante d'amélioration de son fonctionnement

Titre : Développer l'utilisation des logiciels libres au sein de la collectivité

Enjeu: Développement durable

Objectifs

Dans le cadre de la mise en oeuvre de son système d'information, la Ville souhaite s'assurer de la maîtrise de l'information traitée et produite sans être dépendant d'éditeurs logiciels. L'objectif est également de pouvoir faire évoluer librement les outils logiciels, grâce à la disponibilité des codes sources, en fonction des besoins réels de la ville, sans être contraint de suivre les stratégies économiques des éditeurs logiciels.

empreinte_durable.jpg
Les licences de ces outils étant souvent gratuites, il est ainsi possible de déployer ces logiciels sans forte contrainte budgétaire, sur tous les postes de travail des agents de la Ville, favorisant ainsi l'utilisation d'outils communs et homogènes dans les différents services et donc le partage de documents numériques.

Les objectifs de déploiement de logiciels libres concerne l'ensemble des logiciels utilisés par la collectivité :

• Logiciels systèmes : serveur, poste de travail

• Logiciels de bases de données

• Outils logiciels communs : bureautique (traitement de texte, tableur, outil de création de diaporama, outil de dessin et de retouche photo, messagerie, agenda, intranet ...)

• Applications métiers Par ailleurs, le principe de développement des logiciels libres étant « communautaire » (chacun amène une pierre à l'édifice), la Ville participera activement au développement d'un logiciel concernant un de ses métiers, qui sera intégré dans le système d'information de la Ville.

Actions à mettre en oeuvre ou à poursuivre

Pour tout besoin existant ou nouveau (retouche photo, planification), prise en compte des solutions libres existantes en validant l'adéquation besoin / fonctionnalité tout en s'assurant de la pérennité de ce logiciel à travers les services de support et la prise en compte d'évolutions techniques et/ou fonctionnelles. Participation à un des projets coordonnés par l'Adullact pour la réalisation d'un logiciel métier sous licence libre GPL (Global Public Licence), en fournissant une partie des ressources nécessaires à l'élaboration et au déploiement de ce projet.

Indicateurs

Nombre de logiciels libres gérés par la DSI Rapport moyen logiciel libre / logiciel du commerce par typologie de poste de travail Ratio nombre de serveurs fonctionnant sous Linux par rapport à des solutions propriétaires Evolution du coût de maintenance logiciel et du coût d'investissement logiciel Nombre de projets « logiciels libres » où la ville d'Albi participe aux Groupes de Travail Collaboratif"

Instructif non ?

Jonathan


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Joll 98 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine