Magazine Humeur

plus besoin de contraception : l’envahissante chimie s’en charge pour nous…

Publié le 24 novembre 2008 par Kamizole

Comme bien souvent, télescopage d’infos dans le Monde. Un article sur les résidus de pesticides, dont deux qui sont interdits en tant qu’ayant des répercussions sur la fertilité ; un autre article qui traite justement de la reproduction humaine menacée par la chimie…

Des résidus de pesticides interdits détectés dans du raisin de table
LEMONDE.FR | 24.11.08 © plus besoin de contraception : l’envahissante chimie s’en charge pour nous… La reproduction humaine est menacée par la chimie
LE MONDE | 24.11.08 © plus besoin de contraception : l’envahissante chimie s’en charge pour nous…

Ou le malthusianisme politique devenu franchement obsolète, de même que la géniale «Modeste proposition pour empêcher les enfants pauvres d’être à la charge de leurs parents ou de leur pays et pour les rendre utiles au public» de Jonathan Swift (1729) que certains incultes pensent voués à la littérature enfantine, abusés par une lecture fort réductrice des «Voyages de Gulliver»… qu’ils lisent dans la foulée la savoureuse «”instruction aus Domestiques»“.

«Soleil vert» avant la lettre mais illustrant à sa façon ma proposition de règlement du problème des retraites : tuer les vieux à la naissance !

Quoi de mieux, en effet que de s’y prendre dès le biberon : il suffit d’incorporer dans celui-ci des composants chimiques dont on subodore fortement leurs capacités à amoindrir la fertilité, autrement dit, les BPA et phtalates… Je n’invente rien :

L’Europe va réévaluer le risque sanitaire des plastiques alimentaires
LE MONDE | 05.05.08 ©
plus besoin de contraception : l’envahissante chimie s’en charge pour nous…
Les biberons en plastique au coeur d’un débat scientifique
LE MONDE | 11.06.08 ©
plus besoin de contraception : l’envahissante chimie s’en charge pour nous…

Certains biberons dangereux pour la santé ?

Une étude conclut à la toxicité du bisphénol A présent dans les plastiques alimentaires
LE MONDE | 18.09.08 ©
plus besoin de contraception : l’envahissante chimie s’en charge pour nous…

Comme cela risque de ne point suffire, les vignerons continuent d’utiliser leurs stocks de pesticides interdits…

“On a trouvé des pesticides neurotoxiques, suspectés d’être cancérigènes ou encore pouvant perturber le système hormonal” Ainsi, selon l’étude trois échantillons de raisin italien contenaient des pesticides interdits : le bromopropylate et l’endosulfan.

Le bromopropylate est un pesticide utilisé en viticulture, sur des arbres fruitiers et en cultures légumières. Son l’utilisation n’est pas autorisée en France dans la composition de préparations mises sur le marché. L’endosulfan est un polluant organique persistant, qui provoque des dommages à long terme pour l’environnement.

Rien de bien nouveau sous le soleil, un article de plus (dans une large panoplie) qui dénonce les pesticides et autres engrais qui sévissent encore et toujours pour le plus grand profit de l’industrie pharmaco chimique et l’agro-business.

S’agissant des populations d’abeilles les chercheurs qui s’émeuvent de la baisse d’effectifs dans les ruches (dues vraisemblablement à plusieurs causes liées, des insecticd de type Régent et Cruiser es aux virus qui les affectent parce que ceux-ci ont considérablement affaibli leurs défenses immnitaires) et pronostiquent justement que la disparition des abeilles engendrerait en 3 ou 4 générations (entendre années en ce qui les concerne) la disparition des espèces végétales qu’elles pollinisent.

Combien de générations humaines (20 à 25 ans) faudra-t-il pour éradiquer totalement la population humaine «grâce» aux produits chimiques ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kamizole 786 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog