Magazine Politique

Jouir pour contrer la crise

Publié le 24 novembre 2008 par Alain Hubler

easycrise

La crise ? La solution : easyjet ! Prenez du bon temps !

Prendre du bon temps signifie : prendre du plaisir, s’amuser, se divertir, se distraire.

Tiens, se distraire ! Même origine que «distraction» et «distraire» à savoir : détourner l’attention.

Voilà comment la compagnie aérienne orange envisage de remplir ses sièges et ses caisses tout en vidant ses réservoirs : en détournant l’attention des gens de la crise pour qu’ils prennent place à bord de leurs avions pour des vols «lau coste» vers des destinations de rêve.

La bourse à beau s’effondrer – ça encore on s’en fiche –, les entreprises de l’économie réelle voir leur ligne de crédit coupée ou perdre des commandes et licencier – ça c’est plus grave –, ou encore les caisses de pension, trop hardies ou pas assez regardantes sur les placements qu’elles effectuent, plonger ; easyjet, la bouche en cœur, essaye de nous fourguer du rêve, de nous distraire - au sens premier – pour échapper à la crise.

Allez braves pigeons-consommateurs, brûlez vos dernières économies, brûlez du pétrole, brûlez la chandelle par les deux bouts. Ça ira mieux demain !

easyjet, la solution à la crise ?

Mon œil, voler easyjet, ou quelqu’autre compagnie que ce soit d’ailleurs, est surtout la solution à leur crise.

Si ça ce n’est pas de la publicité mensongère …

Allez, pour moi, la solution est devant la porte. L’aventure commence en bas de l’escalier, dans la rue, au bistrot ou au tabac du coin. Dommage qu’il n’y ait plus d’épicerie …

  

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Alain Hubler 199 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines