Magazine France

Non vous n'aurez pas... ma liberté de bloguer!

Publié le 24 novembre 2008 par Nellym67

«Toute personne, a droit à la liberté d'expression. Ce droit comprend la liberté d'opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu'il puisse y avoir ingérence d'autorités publiques et sans considération de frontière.»

Article 10 Convention Européenne des droits de l'homme...

repris par Edwy Plenel qui présente la soirée de Mediapart et RSF ce soir au théâtre de la colline.

La démocratie n'est rien sans l'information et l'éducation.

Si l'information et l'éducation sont récupérées par des intérêts qui servent le pouvoir en place, la proposition de s'ouvrir au monde est biaisée, l'opinion est trompée et les prises de position répondent aux échos de la pensée unique.

Si les grands groupes financiers récupèrent le monde de la presse, certains sujets seront tabou!

Si les journalistes ne peuvent plus protéger leurs sources et doivent craindre des actions judiciaires, plus personne ne parle! cf. article de Rue 89

Quand l'AFP se fait accuser de censurer l'information par les autorités de la république, (ici), on veut nous faire croire que les journalistes et équipes de rédaction sont incapables d'indépendance et sont des agitateurs avant d'être des informateurs. Et que ce n'est donc pas à eux de juger ce qui doit ou non être diffusé.

Si l'on doit camoufler les signes extérieurs de richesse d'une ministre pour atténuer le désordre dans lequel elle plonge le monde judiciaire, c'est que la survie de notre journal dépend de la cote du pouvoir et que l'influence prend le pas sur l'analyse.

Si internet est stigmatisé et si un délai de prescription en augmentation de 9 mois par rapport à la presse écrite lui est infligé, alors que les nouveaux textes de loi ne précisent pas spécifiquement ce qu'ils considèrent comme de la diffamation, c'est parce que la suspicion règne sur l'expression libre et sur la communication instantannée de cette expression libre (cf texte du sénat signé par l'ENSEMBLE DES SENATEURS sauf ceux du groupe communiste). 

Si les blogueurs subissent des pressions pour fermer leur site en se faisant accuser de diffamation lorsqu'ils se contentent d'analyser des faits, c'est que les faux-semblants règnent et qu'on veut manipuler l'opinion publique en l'empêchant d'en savoir plus, et faire taire le citoyen  qui observe et informe. cf le cas Mon Puteaux 

Si c'est Nicolas Sarkozy, le Président de la République qui coordonne la réforme de la presse écrite par le biais de ses états généraux, cela signifie que c'est le pouvoir qui contrôle l'évolution du contre-pouvoir.

Si la presse ne peut plus informer les citoyens en toute liberté et sans crainte de représailles, notre démocratie est en danger.

Si nous voulons apprendre à penser, et être capable de prendre position et de comprendre l'environnement dans lequel nous vivons, nos consciences doivent être éveillées.

On n'est jamais obligé de lire les journaux ou de choisir la presse dite sérieuse, mais on doit pouvoir avoir la possibilité d'y avoir accès en toute confiance. La prise en main de l'information, même partielle, par quelque pouvoir que ce soit (ce qui aura tendance à s'étendre à long terme), va conduire à l'endormissement des cerveaux. Puis les réactions à l'actualité ne seront plus qu'émotionnelles et les opinions dépendront du dernier qui a parlé... et qui sera choisi par cette presse à la merci du pouvoir.

Les enjeux de la réforme de la presse engagent toute une société : indépendance de la pensée, liberté d'expression, devoir d'informer, compréhension de l'environnement, culture d'un peuple ... RESPONSABILITE DES JOURNALISTES.

Le monde de la presse ne va pas bien, internet va mieux. Réinventons la diffusion de l'information, et ne nous laissons pas intimider...

« Il n'y a de liberté pour personne s'il n'y en a pas pour celui qui pense autrement ». Rosa Luxembourg

---------------------------------------------

« La souveraineté est l'âme du pays. Elle se manifeste sous deux formes : d'une main, elle écrit, c'est la liberté de la presse ; de l'autre, elle vote, c'est le suffrage universel ». La presse est « une formidable locomotive de la pensée universelle ». Victor Hugo, Discours du 9 juillet 1850


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nellym67 55 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines