Magazine

Epilogue socialiste

Publié le 24 novembre 2008 par Jfa

J’avoue avoir subi une forte poussée d’adrénaline tout au long de ce congrès de Reims, qui a dû se déceler dans mes chroniques successives. J’ai connu aussi quelques franches “fourres” (comme on dit chez nous) de rire, à vrai dire mêlées d’exaspération, notamment en entendant Manuel Valls, d’habitude si indulgent avec M. Sarkozy, menacer ceux qui lui volaient sa “victoire” des pires représailles ou un élu local comparer le vote socialiste rémois défavorable à Mme Royal aux élections en Floride qui avaient permis à GW Bush de dépouiller Al Gore d’une victoire probable, avec bien entendu S. Royal en blanche colombe, oubliant opportunément les votes de l’Hérault et des Bouches du Rhône. Je continue à penser que ce vote est celui d’un système qui a trop longtemps duré et dans lequel chaque camp a de gros reproches à se faire.

Les choses vont maintenant, de toute manière se calmer, malgré les dernières cartouches de la tentative de putsch du camp Royal,  appelant à manifester devant Solférino- Le Monde(je préfèrerai de beaucoup qu’il aillent manifester devant l’Elysée), et le soutien inattendu que leur apporte P. Devedjian dans leur revendication d’un nouveau vote, qui aurait pour avantage principal d’étaler la merde un peu plus loin et plus longtemps. Mais je crois que rien ne serait pire que de jeter un voile pudique sur cet épisode sordide à l’issue duquel, on peut faire au moins quelques constatations:

- Les deux coalitions d’élus, éléphants et barons qui se disputent ce qui reste du parti sont, hélas, le PS actuel, c’est à dire une coquille devenue creuse, à des années-lumière des préoccupations de ses électeurs, ne survivant qu’avec les votes protestataires. Constatons-le, le “vieux” parti est très équitablement partagé entre M. Aubry et S. Royal.

- L’épisode aura mis en lumière les farces que constituaient les scrutins internes dans un certain nombre de fédérations, pour chacun des deux camps, ce qu’un certain nombre dénonçaient depuis longtemps.

- Dans les mois et années qui viennent, une scission n’est plus à exclure, elle est même à souhaiter.

- Finalement, les seules motions qui ont refusé le traditionnel jeu pervers et pourri des grandes fédérations sont, outre les deux petites, les motions Delanoé (dont les scores dans la Fédération de Paris ne sont Coréens du Nord) et Hamon.

- Machine électorale au service des élus et de ceux qui veulent le devenir, ayant oublié à la fois la réalité de la société française et des défis mondiaux, coupé des intellectuels et en panne d’idées, j’estime que ce parti est dans l’état où était le PCF en 1981: mort, fossilisé et l’ignorant encore, à moins que l’avenir de la démocratie ne soit définitivement dans le spectacle médiatico-consummériste dans lequel veut l’enfermer N. Sarkozy, à l’exemple des USA, de Berlusconi et de T. Blair. Dans les deux cas, c’est triste et peu enthousiasmant.

Hors un changement radical, hélas peu probable, l’irruption d’un nouveau fédérateur qui fasse un grand ménage, l’avenir me semble maintenant dans un grand débat avec ce qui reste de gens qui croient que, dans la mondialisation financière, une vraie gauche est nécessaire. Cette gauche ne devra pas puiser son idéologie dans le passé mais s’affronter aux enjeux actuels, réfléchir sur le phénomène démocratique et sa dégénérescence moderne, sur ce qu’est devenu aujourd’hui un social démassifié et inventer un modèle organisationnel à la fois démocratique et efficace, ce qui n’est à priori pas donné.

- Petit florilège des réactions à ce “vote” socialiste: Champagne à l’Elysée“, “Comment tricher dans les fédés?“, “Pantalonnade“, “Franck Pupuniat (courant Utopia) quitte le PS et rejoint Mélanchon“, “Le maire de St Nazaire claque la porte“,”Les militants du PS, choqués…“, leChat du Monde, …

- Divorce et garde alternée. Le Monde.

- “La reproduction humaine menacée par la chimie”.  Le Monde.

- N. Sarkozy sait faire taire les contestations: Dal, Enfants de Don Quichotte, … Le Monde. Ah, que la justice est belle…!

- La diva des médias, hier soir sur Canal +, m’a coupé l’appétit (ce qui ne me fait, par ailleurs, pas de mal), en affirmant, au sujet du vote de vendredi, qu’elle était adepte de la transparence et qu’elle ne voulait plus de ces comportements. Que ne l’a-t-elle dit plus tôt aux patrons des fédérations de l’Aude, des Bouches du Rône, de l’Hérault, de la Guadeloupe, de La Réunion, …. et de quelques autres… J’ai enfin la solution pour réduire mon tour de taille.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jfa 25 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte