Magazine

Nadia Comaneci…

Publié le 24 novembre 2008 par Lawrence Desrosiers
Bizarre. Plus on a de temps à soi, plus il passe rapidement.
Depuis le début de ma retraite, ma vitesse n’a pas changé. Je roule à fond, peut-être même plus vite que lorsque je travaillais.
Je suis allé marcher le long de la rivière Manicouagan. Je devrais plutôt dire courir. J’ai fait toute la randonnée à grande vitesse, comme si j’avais peur que quelqu’un vole le paysage. Je me suis permis deux courtes pauses pour prendre des photos. Et j’ai repris ma marche rapide à un rythme fou…
…jusqu’à ce que je mette les talons sur une plaque de glace. Alors là, quelle gymnastique! Mon pied droit est parti par en avant, j’ai voulu récupérer instinctivement, évidemment. J’ai fait un grand écart, enfin pour mon âge c’était grand, mon appareil photo a tournoyé autour de mon cou et a terminé sa course dans mon visage. J’ai récupéré ma chute miraculeusement avec mon bras gauche, dans le style de la belle Nadia Comaneci, sur la poutre d’équilibre, lors des Jeux olympiques de Montréal. En reprenant mes sens, je me suis rendu compte que je saignais du pif. Pas de papier mouchoir, plus une seule feuille dans les arbres pour me moucher. J’ai repris mon souffle en regardant autour de moi afin de m’assurer que personne n’ait été témoin de mes sparages.
Puis, j’ai repris ma marche beaucoup plus lentement, comme quelqu’un qui n’a que ça à faire.
Lo x

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lawrence Desrosiers 2060 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte