Magazine

Une autre Société et vite

Publié le 25 novembre 2008 par Hugues-André Serres

Une autre société et vite

Tous les jours ou presque les médias nous servent des nouvelles, les unes moins réjouissantes que les autres. Aujourd’hui c’était au tour des sans-abri qui étaient délogés d’un centre ville ; l’assos en question condamné à payer une amende pour occupation illégale de la chaussée. Nous sommes conditionné à entendre des mauvaises nouvelles, alors que les solutions pour une autre société existent. Trouver encore de la pauvreté, des mendiants en 2008, des personnes qui ont du mal à boucler leurs fins de mois, où encore être condamné à coucher dans les rues est tout bonnement et simplement inhumain ! Comment les gens peuvent accepter de vivre ainsi, sans rien faire, alors que nos politiques et financiers continuent à s’en mettre plein les fouilles sur notre dos. Ne trouvez-vous pas qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond ? Ne trouvez-vous pas ça inadmissible ?

Dans toutes les sociétés, depuis la nuit des temps, il y a eu des forts comme des faibles. Le rôle d’une société pour ainsi dire civilisée est d’aider ces personnes à vivre dignement. Que pouvons nous penser d’un état qui ne fait pas grand-chose pour ses concitoyens ? Est-ce logique… Je vous pose la question… ? Que puis-je faire, moi simple citoyen si ce n’est de dénoncer impuissant ce que je continue à voir tous les jours autour de chez moi. La moitié ou du moins une bonne partie de la nourriture encore comestible est jetée quotidiennement en France. Ils vont même jusqu’à balancer de l’acide pour éviter que des sans-abri puissent venir s’y servir et manger directement dans les poubelles. Tout cela pourquoi ? Dites-moi qu’elle est la raison qui peut justifier d’en arriver à une telle bassesse humaine ?

Tant que vous ne comprendrez pas que tout ce que l’on nous sert et que l’on nous dit chaque jour depuis notre naissance ne vaut rien, nous continuerons à cautionner un tel système !!! De l’argent, il y en a pour sauver les banques et le système. Par contre pour aider les gens, ceux qui sont en grande difficulté, les simples citoyens, le peuple c’est une autre histoire… Lorsqu’on voit ces mêmes politiques se tirer par les cheveux et se battre comme des chiffonniers pour savoir laquelle des deux arrivera à la tête du parti socialiste… (Le pouvoir) Je n’ai qu’une envie VOMIR ! (Je n’arrive pas non plus à comprendre comment les militants peuvent continuer à cautionner de tels actes…) La politique c’est le peuple Bordel de merde… Va-t’on devoir attendre encore des siècles avant de réagir et de ne plus voter pour de tels individus. Ne sommes-nous donc pas capables de nous en sortir nous-mêmes mutuellement par l’entraide ? Je n’arrive plus à comprendre mes concitoyens, tant préoccupé à sauver leurs petites misères de vies d’ouvrier, d’artisan ou commerçant etc. Puisque les politiques sont incapables d’apporter des solutions, alors qu’ils sont payés pour ça, est-ce que cela est juste ?

Nos politiques ne connaissent pas le chômage, ils ne savent pas ce que c’est que de manquer. Vivre dignement, ils ont toujours le mot à la bouche en ce qui les concerne, par contre pour le reste ; ils s’entendent bien pour faire en sorte que rien ne change. Prétextant la dette de la France, le chantage des entreprises qui risquent de plus belle de délocaliser à l’étranger etc. Tout ça n’est que de la fumisterie de bas étagesLes entreprises sont censées payer plus d’impôts et créer plus d’emplois et au lieu de cela depuis des décennies nous observons des licenciements puis des délocalisations à l’étranger en vue de faire toujours plus de chiffre pour contenter les chers actionnaires… ! Il URGE de mettre en place une nouvelle société. Tant que le simple citoyen ne se ré-appropriera pas la politique, il continuera à se faire exploiter par ces mêmes politiques et banquiers et rien de bon n’arrivera pour lui-même et sa famille. Condamné à payer des traites, loyers, crédits les plus injustes au possible…

Nous voyons bien que rien ne change, pourquoi diable continuer à leur faire confiance… ? Ne serait-ce pas une preuve de débilité de notre part ? Où est la conscience, que veut dire le mot démocratie tant que nous ne lèverons pas le petit doigt pour nos semblables ? Réfléchissez un peu à tout cela et vous comprendrez très vite que j’ai raison, encore une fois !

Inutile de vous dire que je suis pour un revenu UNIVERSEL de 1300 € pour ceux qui n’ont pas de travail, étudiant, chômeur, Rmiste, retraité ; ainsi qu’avec une augmentation des salaires au minimum de 400€ immédiatement pour tous ceux qui ont déjà un emploi. Pourquoi ne pas instaurer une carte bleue universelle pour tous et demander en contrepartie une participation solidaire au sein de la société et le tout sans obligation ? N’est-ce pas possible aujourd’hui avec tous les moyens techniques et humains dont nous disposons… Mais non, il faut continuer à presser les citoyens… Le souci, c’est qu’il n’y en a pas pour très longtemps à agir de la sorte. Va bien arriver le moment ou les gens vont enfin comprendre et donc se réveiller… J’espère bien que ça ne sera pas dans trente ans… Et qu’ils accepteront très vite l’action de la désobéissance civique (A l’image de Gandhi) seule véritable action non-violente et respectueuse de tous. Car dans nos sociétés, ouvriers, paysans, gendarmes ou policiers… Tous essayent de faire au mieux leur travail. Ils ont des directives et ils doivent les appliquer s’ils ne veulent pas eux aussi perdre leurs emplois. La solution, elle est simple, restons chez nous en masse. Je ne donne pas très cher pour la peau de ce gouvernement. Aucun gouvernement ne peut tenir sans l’accord tacite de son peuple. Nous sommes tous co-responsables de ce qui se passe aujourd’hui, soyez en certain !

Bêtise humaine + Peuple endormit = Salaire des politiques

Décidément nos politiques ont encore de belles années devant eux…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hugues-André Serres 11511 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte