Magazine Science

Troisième semaine de la réduction des déchets : des gestes simples pour jeter moins

Publié le 25 novembre 2008 par Benjamin Tolman
troisième semaine réduction déchets Agrandir l'image

France - Depuis le 22 novembre et jusqu'au 30 novembre, se tient la troisième semaine de la réduction des déchets. Organisée par le ministère de l’Écologie et l’Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie), cette manifestation vise un objectif à la fois simple et ambitieux : nous aider à produire moins de déchets.

353 kilogrammes par habitant et par an. Telle est, à l'heure actuelle, la quantité de déchets produite en moyenne par un Français. Un triste score qui montre qu'en matière de réduction de leur production de déchets, les habitants de l'Hexagone ont encore beaucoup à faire. D'autant que les objectifs fixés dans le cadre du Grenelle de l'Environnement en matière de réduction des déchets sont ambitieux : - 5 kg/an/habitant, durant cinq ans. 

Afin de relever ce défi, et dans le cadre de la troisième semaine de la réduction des déchets, l'Ademe est cette année partenaire de 430 actions de proximité sur tout le territoire français. Informer, mobiliser, et inciter le public à réduire sa production de déchets, tels sont les enjeux de cette troisième semaine de mobilisation autour de la thématique des déchets. 

L'Ademe rappelle également quelques gestes simples pour moins jeter, et donc préserver : 

- privilégier les produits les moins emballés et proscrire les suremballages.
- acheter les denrées non périssables en vrac (sel, café, céréales, riz...).
- pour l'entretien de la maison, choisir des produits concentrés et des écorecharges, en veillant ensuite à ne pas surdoser.
- boire l'eau du robinet plutôt que l'eau en bouteille...

Une liste loin d'être exhaustive, car il existe de nombreuses autres actions pouvant être menées dans la course à la réduction des emballages, mais n'oubliez pas l'essentiel : recyclez avec soin les emballages que vous n'aurez pu éviter. En effet, un lot de déchets recyclables contaminé par des déchets non recyclables (restes de repas ou vaisselle cassée par exemple) finit avec les déchets non recyclés.

crédit photo : Ademe


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Benjamin Tolman 12180 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog