Magazine Rugby

Revue des blogs : des idées pour réformer le rugby d'élite.

Publié le 25 novembre 2008 par Pierre Salviac

Je vous mets ici le projet que j’ai lancי sur mon blogue (http://misterrugby.wordpress.com/2008/07/08/franchisons-notre-top-14/ )en juillet dernier :

Serge Blanco, ֹmile N’Tamack, Marc Liטvremont, chacun y va de sa petite phrase assassine pour essayer de tuer un Top 14, trop vieux, inadaptי aux exigences du rugby moderne. Pourtant avec l’arrivיe de la poule unique, on pensait avoir trouvי notre bonne formule. Aujourd’hui la LNR fךte ses 10 ans et s’apprךte א changer de prיsident, le temps de tirer les premiers enseignements et de rיajuster ce qui n’a pas fonctionnי. Au dיpart de l’טre du rugby professionnel, au milieu des annיes 90, il y avait deux tendances, la premiטre envisageait l’instauration d’un systטme de provinces qui aurait servi de socle aux structures pros, la seconde souhaitait une professionnalisation progressive des clubs. Ce que je propose est donc une sorte de coquetel des deux systטmes proposיs au dיpart, une rיvolution de palais : un systטme de club franchisיs !

Ne partez pas en courant, ne m’accusez plus de pro yankee, d’ultralibיral ! J’ai abandonnי (ou en tout cas laissי en sommeil) mon blogue dיdiי א la politique et c’est justement pour ne plus entendre de telles insultes.

Mon idיe part d’un double constat :

Premiטrement les clubs qui sont actuellement dans notre Top 14 ne sont pas tous structurיs et adaptיs aux exigences du rugby pro. Je dirais que sur quatorze clubs seuls quelques uns sont prךts א affronter les dיfis du 21טme siטcle (Toulouse, le Stade Franחais, l’Usap, le Clermont Auvergne, Montpellier), d’autres en prennent le chemin (Brive, Bayonne) et la majoritי en sont a des annיes lumiטres. Certains clubs auront bien du mal א construire quelque chose de viable tout simplement parce qu’ils se font concurrence entre eux, sachez par exemple que Biarritz et Bayonne ont tous deux un projet de stade de 20 000 places. Ne serait-il pas plus raisonnable d’envisager la crיation d’un seul stade de 35 000 places plutפt que de deux de 20 000 ?

Le deuxiטme constat, c’est que les clubs obligיs de penser au court terme semblent se moquer pas mal de l’intיrךt supיrieur de la Nation et prיfטrent se diriger vers des seconds couteaux יtrangers plutפt que vers nos futurs talents. Et tous les spיcialistes tirent la mךme sonnette d’alarme que certains ne prיfטrent pas entendre.

Le systטme de franchise offre une plיthore de garantie mךme si sur notre continent trטs peu de sport l’on adoptי. Le principal argument est que le critטre יconomique prיvaut le simple critטre sportif. Ce qui est complטtement faux, les deux critטres doivent justement ךtre pris en compte. En y rיflיchissant bien est-il logique que dans un sport professionnel on n’accorde pas plus d’importance au secteur financier et יconomique ? Finalement est-ce qu’il est vraiment juste qu’un club comme le Sporting-Club Albigeois aprטs une magnifique saison soit renvoyי en ProD2 ?

Donc, je propose que la ProD2 soit renommיe « Premiטre Division » qui serait l’יlite des clubs non franchisיs. Le Top 14 lui serait maintenu mais pour y accיder les clubs intיressיs devront prיsenter un dossier de candidature complet א la LNR. Les critטres de sיlections seraient sportifs bien s�r, mais pas uniquement :

-
  Rיsultats sportifs obtenus ces derniטres annיes. (Mais plus uniquement la derniטre)

-
  Qualitי du centre de formation.

-
  Nombre de sיlectionnיs dans les ֹquipes de France « jeunes ».

-
  Stade minimum de 15 000 places et adaptי aux exigences du professionnalisme.

-
  Prיsence ou non d’un grand bassin יconomique et de population.

-
  ֹtude du projet financier.

-
  Budget du club.

-
  Le projet est-il appuyי par les collectivitיs territoriales ?

-
  Proximitי ou non d’une autre franchise dans la rיgion ?

-
  Prיsence ou non d’autres grands sports professionnels dans la rיgion ?

-
  Culture « rugbystique » de la rיgion ou de la ville ?

-
  Le club favorise t’il la prיsence de joueurs franחais ?

D’autres critטres peuvent bien s�r ךtre pris en compte si besoin est.

Aprטs יtude du dossier le club, nouvellement franchisי, peut acheter une licence א la LNR (dont le montant serait volontairement assez יlevי pour יviter les candidatures fantaisistes). On peut imaginer des licences de trois, cinq ou huit ans selon le club. Ainsi nous aurions une carte de France des franchises יquilibrיe entre les terres traditionnelles de rugby et les rיgions en devenir. Des villes comme Marseille, Lyon, Bordeaux ou Nice pourraient prיtendre -si le projet est bien ficelי- א hיberger une franchise Top 14.

Autre point important deux clubs (ou plus) dont la proximitי gיographique et יvidente pourrait prיsenter un projet de franchise commun, tout en conservant deux entitיs diffיrentes au niveau amateur. Je pense surtout א des rיgions comme le Pays-Basque, mais aussi יventuellement au dיpartement du Tarn. La fusion Bayonne-Biarritz n’est pas plus improbable que ne l’יtait celle entre les Neath et Swansea au Pays-de-Galle et pourtant...

D’un point de vue, strictement sportif je vois au moins de grands avantages, les clubs franchisיs ne seront plus menacיs de relיgation א chaque fois qu’ils obtiendront un mauvais rיsultat et pourront penser sur le plus long terme ce qui devrait leur permettre d’investir un peu plus dans la jeunesse et de dיvelopper un jeu basי sur l’offensive.

Sur le plan financier, cela offre aussi plein d’avantage et permet de penser un plan de dיveloppement sans la pression d’une relיgation ce qui est prיfיrable pour attirer les sponsors.

Ensuite l’autre grand chantier serait de changer le nombre d’יquipes prיsentent en Championnat et lא je vois deux logiques possibles :

-
  Un Top 12, qui libיrerait a priori 4 dates dans l’annיe qui devrait ךtre consacrיes au repos. Mais lא on risque de rentrer dans un rugby trטs consanguin et les tיlיspectateurs risquent de se lasser.

-
  Un Top 18 ou Top 20, en match « aller » uniquement. Cette formule a clairement ma prיfיrence. L’inconvיnient est que cela offre moins de matchs א la maison qu’avec un Top 14 jouי en match « aller-retour ». Certes, mais on peut aussi imaginer qu’avec une meilleure rיpartition de la Carte de France doublיes de meilleures structures, les clubs seront amטnes d’attirer beaucoup plus de spectateurs dans les stades. L’avantage est que cela libטre יnormיment de dates (plus de 6 dates avec un Top 20) et qu’il est impossible de faire l’impasse sur les matchs א l’extיrieur, toutes les joutes seraient jouיes א couteaux tirיs. Sans compter qu’avec une telle formule on peut faire venir un grand nombre de stars יtrangטres sans que cela ne soit prיjudiciable pour le rugby hexagonal.

Vous voyez on est lא assez loin des franchises de la NBA, ou de la NFL qui appartiennent א un autre monde. Sachez que ce systטme est inspirי de systטmes tels que celui de la Ligue Celtique, de la Superligue de rugby א XIII britannique, ou bien encore de l’Euroligue Basketball.

Alors prךts pour la grande Rיvolution ?

de Mister rugby


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pierre Salviac 37 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines