Magazine

Le cri (de désespoir) du contribuable

Publié le 25 novembre 2008 par Objectifliberte

John MalkovichJohn Malkovich n'est pas seulement un grand acteur. C'est aussi un metteur en scène de théâtre remarquable, comme l'a prouvé son "Molière" reçu pour son adaptation de "good canary", de Zach Helm, une histoire d'amour fou, destructeur. Si la pièce est jouée près de chez vous, je vous la recommande chaudement. 
John Malkovich aime la France. Passionnément, au point qu'il y vit depuis 10 ans. Ou plutôt, vivait. En effet, selon le cri du contribuable du 15 novembre, il quitte la France pour l'Espagne à cause du Fisc: alors qu'une des pièces qu'il a montées est déficitaire -- Hélas -- et qu'il a perdu 100 000 euros dans l'affaire, le fisc lui réclame 30 000 Euros d'impôts.

"Je ne comprends pas que l'on me taxe sur de l'argent investi et perdu", A-t-il déclaré. Il est vrai qu'aux USA, le Small Business Act permet de déduire de son assiette imposable les investissements dans une entreprise défaillante avant d'atteindre sa 6ème année. John Malkovich vient de comprendre à ses dépens que le fisc français n'applique pas la même logique...

Goodcanary

Je ne connais pas les attendus du dossier, mais pour tous les talents artistiques et entrepreneuriaux qui nous aiment mais nous fuient pour des raisons similaires, je pousse un cri de désespoir... cri du contribuable, bien sûr.

------

En attendant, vous aussi, faites entrer votre site web... dans la peau de John Malkovich - Clic !

------


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Objectifliberte 2968 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte