Magazine

Sahara : le coup de pied danois au Polisario

Publié le 25 novembre 2008 par Marocpluriel

Le jour où le Danemark s’apprête à organiser un referendum sur l’autonomie renforcée du Groenland, sous souveraineté danoise, il a décidé de fermer le bureau du Polisario en qualifiant les séparatistes, persona non grata sur le sol danois. Le Danemark n’a pas manqué d’adresser cet avis aux autorités algériennes et ainsi considérant le Polisario comme l’une des officines made in algeria.

Ainsi on peut lire dans le matin daté du 25 novembre 2008 :

Les dirigeants du polisario ont abusé de l'accueil et de l'hospitalité danoises, parce que leurs agissements, l'insolente liberté prise par eux et toute une agitation politique injustifiée ont fini non seulement par lasser l'opinion publique danoise, mais par l'abuser, voire l'agacer.

Que le gouvernement du Danemark en arrive à la décision de fermer de manière officielle, en le faisant savoir surtout, le bureau du polisario à Copenhague, nous en dit long sur l'animosité envers les séparatistes qui n'incarnent plus le rôle de victimes mais de bourreaux, dans les camps de Tindouf et Lahmada. Ensuite, et c'est le plus significatif, que le même gouvernement informe par voie diplomatique le gouvernement de l'Algérie, nous indique une nette prise de conscience par Copenhague sur la nature incestueuse entre les séparatistes et leur protecteur à Alger.
Autrement dit, les responsables danois – et c'est tout à leur honneur – restent lucides que le polisario n'a jamais été que le groupuscule de stipendiés exposés comme un paravent officiel par l'Algérie. Il reste que la décision de fermer le bureau de Copenhague, qui sera suivie d'une expulsion en bonne et due forme de ses représentants, intervient alors que les Nations unies donnent une impulsion nouvelle pour accélérer le processus des négociations dans le dossier du Sahara, conformément aux résolutions pertinentes adoptées successivement par le Conseil de sécurité et l'Assemblée générale.
Il reste aussi que le Danemark, conscient de l'évolution diplomatique de l'affaire, reste comme la majorité des Etats attaché aux résolutions de l'ONU. Quant à l'Algérie et au polisario, ils assistent à une évolution en sens inverse, marquée par des retraits de reconnaissance de la pseudo-rasd : aucun Etat de l'Europe ne la reconnaît, seulement 8 Etats d'Afrique sur 51 lui restent fidèles, 1 seul Etat arabe, c'est-à-dire l'Algérie, la soutient et un nombre réduit de pays d'Amérique latine. En 1990, quelque 79 pays la reconnaissaient, aujourd'hui, ce sont seulement une trentaine dans le monde. Dont acte !

Si cette information rapportée par le Matin se confirme, le Polisario perdra une plateforme importante qui lui servait de déverser sa propagande dans les pays nordiques. C’est aussi un signe fort que les temps ont changé et que les thèses séparatistes sont en net recul en face de la proposition d’autonomie sous souveraineté marocaine. La clairvoyance danoise va probablement entrainer l’écroulement de tout l’édifice propagandiste polisarienne dans cette partie du Nord de l’Europe. Les gazodinars et les gesticulations nerveuses de la diplomatie algérienne n’ont rien servi que de d’avoir dilapidé les ressources et les richesses du Peuple Algérien qui en a cruellement besoin pour vivre décemment. Non seulement la junte miltaire algérienne lui confisque ses biens, mais aussi sa liberté et son épanouissement.

@ al-Maghribi, Maroc Pluriel et multiple


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marocpluriel 107 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog