Magazine Sport

Retour au triathlon, entre autres sports !

Publié le 25 novembre 2008 par Pascal Boutreau

Milieu de semaine et donc "miam miam fifilles". Bon mesdemoiselles et mesdames, j'ai besoin de vous pour des suggestions... Autant je n'ai pas trop de mal à trouver des jolies dames, autant je sèche un peu sur vos "miam-miam"... Alors faute d'imagination et histoire de fêter mon retour dans le triathlon (voir plus bas) et en souvenir de quelques réactions proches de l'hystérie de certaines amies à son évocation, vous aurez droit cette semaine à Frédéric Belaubre...  

.................................................

Roddy-darragon-vice-champion-olympique-sprint-turin
Allez hop, à peine rentré, on refait la valise et direction la Finlande pour l'ouverture officielle de la saison de ski nordique, à Kuusamo. Au programme, jusqu'à dimanche, du ski de fond, du saut et du combiné nordique (pour les néophytes, le combiné conjugue à la fois le saut et le ski de fond, les concurrents effectuant d'abord le saut puis une course de 10km de fond à handicap en fonction des résultats du saut... le meilleur du saut part en premier et est suivi par les autres qui partent avec un handicap correspondant au classement du saut, les mètres étant convertis en secondes selon une table de conversion mise au point par un dénommé Gundersen). Quatre jours dans le grand nord avec côté français toujours les mêmes espoirs placés sur Vincent Vittoz of course mais aussi avec les retours de Christophe Perrillat et Alexandre Rousselet, deux membres "historiques" de l'équipe de France, absents à Gällivare en Suède, mais de retour pour cette première course en style classique. Samedi, les sprinteurs feront également leur entrée dans la compétition. On suivra bien sûr, le premier et seul médaillé olympique français de l'histoire, Roddy Darragon, en argent lors des jeux de Turin, en 2006.

20080106_DNA002840
En saut, David Lazzaroni et Emmanuel Chedal ont laissé augurer de belles choses la saison dernière. A la rue depuis plusieurs années et sans résultat probant depuis les prestations de Nicolas Dessum, vainqueur d'une étape de Coupe du monde à la fin des années 90, les sauteurs tricolores ont montré de gros progrès depuis l'arrivée d'un entraîneur finlandais. On espère avoir la confirmation cet hiver. Et pour le combiné, Jason Lamy-Chappuis (en photo... mesdemoiselles, lui pourrait faire un bon "miam miam fifilles") sera l'un des favoris de la saison. Même s'il fut l'an dernier légèrement en retrait avec des perfs parfois irrégulières, son potentiel est énorme.

J'essaie bien sûr de vous raconter tout ça. Enfin si mon voyage se passe mieux que mon retour de Suède débuté lundi à 4 heures du mat, achevé à 21 heures et essentiellement passé à attendre dans les aéroports que les conditions météos permettent de voler... Pensée pour les filles de l'équipe de France de fond et leur encadrement (ainsi que Manu Jonnier et Aurélien Duvillard) dans la même galère que moi, mais qui eux avaient encore un bout de route à effectuer après leur arrivée à Genève pour rentrer dans leur maison... Et dire qu'il y en a qui croient qu'on s'amuse !

......................

Sinon, l'avenir pro semble un peu clair (jusqu'à preuve du contraire). Depuis plusieurs semaines, une sorte de "mercato" a lieu au journal suite au redécoupage des rubriques avec une nouvelle répartition des sports et des nouveaux chefs de partout. Afin de poursuivre le suivi de l'équitation, je vais donc changer de crèmerie et intégrer une cellule "voile, équitation, aventure et sports outdoor". Conséquence de cette nouvelle organisation, je récupère le suivi du... triathlon ! Bonne pioche... Même si je continuais à oeuvrer régulièrement sur le triple effort, je n'étais en théorie plus en charge de son suivi, attribué à mon collègue et ami Ollivier. Me voilà donc de retour sur le circuit. Evidemment à ma plus grande joie... Pour le reste, je devrais a priori récupérer quelques autres disciplines. Je ne sais pas encore trop quoi... Peut-être le surf (pour les reportages, ça peut être pas mal...) ou des disciplines destinées à se développer dans les mois à venir tels l'alpinisme, les raids ou des sports de cette famille...

Lequipe
Et pour finir, j'ai enfin lu "La face cachée de l'Equipe", ouvrage écrit par David Garcia.  Etant dans la maison, je n'ai évidemment pas appris grand-chose. Mais dans l'ensemble, je salue le travail d'enquête de l'auteur avec de nombreux témoignages (le truc rigolo pour nous est d'essayer de trouver qui a parlé quand les déclas sont anonymes...). Du plutôt bon boulot, qui ne tombe pas systématiquement dans la critique facile et dans l'ensemble assez "honnête" même si je me demande si ça peut intéresser le lecteur "lambda" de connaître ce qui s'est dit dans les AG par exemple. Pour nous qui connaissons les gens, c'est rigolo mais pas sûr que ça soit passionnant pour tout le monde. Et puis, un truc qui m'a tout de même gavé: l'idée que l'on ne peut s'enthousiasmer pour un sportif ou un exploit sans être accusé de connivence. L'auteur sous-entend que si l'on écrit du bien, c'est uniquement pour se mettre le sportif dans la poche. Et puis, évidemment que l'on n'écrit pas non plus tout ce qu'on sait. ça fait partie du jeu de respecter ce que l'on nous dit en "off". C'est une question de confiance même si évidemment on est parfois partagé entre la volonté de donner une info et celle de res pecter le sportif qui nous a demandé de ne pas l'écrire pour des raisons diverses et variées. C'est à nous d'estimer jusqu'où l'on peut aller, jusqu'où l'on ne fait plus son métier. Evidemment que l'on peut toujours balancer et foutre le souk... Mais souvent, quel est l'intérêt ? En tout cas ce n'est pas ma vision de mon métier. Moi, si je fais ce taf, c'est avant tout pour partager des émotions, tenter de relater du mieux possible un événement auquel j'ai la chance d'assister, ou encore pour faire découvrir des histoires de sportifs, des histoires d'hommes qui à travers leurs performances sportives (pas obligatoirement de haut niveau d'ailleurs) véhiculent les valeurs auxquelles je tiens. Et puis si ça ne plait pas à tout le monde eh bien... je m'en fous !

...................................

956214%5ffull-lnd
Un mot sur les fifilles foot de l'équipe de France féminine des 20 ans qui dispute actuellement au Chili la Coupe du monde. Battues 3-0 par les Américaines en ouverture, les Bleuettes ont merveilleusement réagi au match suivant face à la Chine, une nation référence dans cette catégorie d'âge, en l'emportant 2-0. Un succès qui permet aux jeunes Tricolores de pouvoir envisager sereinement les quarts de finale. Les tites Bleues affrontent ce mercredi l'Argentine. Le match est diffusé en direct, à 20 heures sur Eurosport 2 et en différé à 22 heures,  sur Eurosport. En partant du principe que les Etats-Unis ne perdront pas contre la Chine, un nul suffira pour se qualifier. Bon, le mieux serait tout de même de l'emporter. Un challenge largement à la portée des Bleuettes. En cas d'issue positive, les Françaises seront alors opposées dimanche au premier du groupe A à savoir Angleterre, Nigeria ou Nouvelle-Zélande. Là encore rien d'impossible... Mais bon, chaque chose en son temps... Toujours un coucou à Charlotte (au fait Charlotte, vendredi c'est notre derby champenois...tu ne m'en voudras pas j'espère mais pour une fois, je ne serai pas pour Troyes... désolé) et à Sandrine. Allez les filles !

...............................................

Un mot de hockey sur gazon. Si vous êtes du côté de Ronchin, dans le Nord, jeudi après-midi, sachez que les équipes de France masculine et féminine y disputent des matches amicaux. Les Bleus reçoivent l'Argentine à 16 heures, juste après le match entre les BleuEs et une sélection de l'équivalent de l'INSEP australien. Ces demoiselles se retrouveront d'ailleurs samedi à Lille puis dimanche à Montrouge. Même si ce ne sont que des matches amicaux, n'hésitez pas à aller y faire un tour pour encourager ces deux collectifs en pleine reconstruction avec Londres 2012 en point de mire.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pascal Boutreau 6812 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine